Les éleveurs auvergnats en colère contre Leclerc

Les éleveurs devant le Leclerc de Varennes-sur-Allier (Allier) dénoncent le non respect de l'engagement "Éleveur et Engagé". / © Pascale Félix/France 3 Auvergne
Les éleveurs devant le Leclerc de Varennes-sur-Allier (Allier) dénoncent le non respect de l'engagement "Éleveur et Engagé". / © Pascale Félix/France 3 Auvergne

Les éleveurs se sont réunis, mercredi, devant plusieurs magasins de l'enseigne Leclerc. Ils reprochent au distributeur de ne pas respecter ses engagements, notamment en matière de rémunération des producteurs. Exemples à Clermont-Ferrand (63) et Avermes (03). 

Par D.Cros

Les éleveurs sont en colère contre Leclerc. Pour protester, plusieurs rassemblements ont eu lieu, mercredi, devant des magasins de l'enseigne. C’est le cas notamment à Clermont-Ferrand dans le Puy-de-Dôme ou à Avermes dans l'Allier. Les éleveurs ont brandi des banderoles et distribués des tracts aux automobilistes. 

Les éleveurs accusent la chaîne de magasins de ne pas respecter ses engagements, pris dans le cadre de la démarche "Éleveur & Engagé". Ce label, initié par la Fédération Nationale Bovine, a pour objectif de mettre en valeur dans les étals des supermarchés la viande bovine issue de "race à viande" pour la différencier de la "viande laitière”. Il assure également à l’éleveur une rémunération qui correspond à ses coûts de production. La charte passée avec l'enseigne stipule un paiement  à 4,50 euros le kilo, ils touchent en moyenne 3,60 euros. 

Le responsable de la section bovine d'Auvergne, Fréderic Blanchonner déclare : "Nous sommes venus forcer la main aux établissements Leclerc pour qu’ils rentrent dans la démarche qu’ils ont accepté de signer en septembre dernier. On a des enseignes qui jouent le jeu et d’autres qui peinent à rentrer dans la démarche mais qui montrent des signes positifs. Le mauvais élève aujourd’hui, c’est Leclerc".



A lire aussi

Sur le même sujet

Ain: Annulation du Ragnard Rock Festival

Près de chez vous

Les + Lus