Dans la forêt de Roybon, les Zadistes campent toujours pour empêcher le Center Parcs

Sur le "camp" de Roybon  / © Céline Aubert
Sur le "camp" de Roybon / © Céline Aubert

Ils sont installés depuis presque un an, à l'origine pour barrer la route aux engins et aux ouvriers chargés de défricher l'espace dédié au futur Centre Parcs. Les Zadistes ne sont aujourd'hui plus qu'une dizaine à vivre dans la forêt, mais toujours déterminés. 

Par Franck Grassaud

 / © Céline Aubert "En un claquement de doigt, on mobilise!", prévient d'emblée ce Zadiste. Il répond ainsi à la surprise de les voir aussi peu nombreux sur ce site qui fut jadis très occupé. Une petite ville s'était créée aux abords d'une maison forestière. Les baraquements demeurent.

C'est un monde à part, digne d'une aventure à la Robinson Crusoé. Le petit groupe encore mobilisé, est composé de femmes et d'hommes qui passent d'une "zone à protéger" à l'autre, de Sivens à Notre-Dame-des-Landes, en passant par Roybon. Pour eux, ces sites sont devenus des lieux de vie. "C'est un endroit où l'on expérimente le vivre ensemble et où l'on apprend à vivre avec la nature."

Interview de Benjamin, Zadiste
Interview d'un Zadiste

Pourtant ici, ils ont gagné une partie. En juillet dernier, le Tribunal administratif a en effet décidé d'annuler un arrêté préfectoral indispensable à la construction du village de vacances. Pierre & Vacances vient toutefois de demander la suspension du jugement, histoire de reprendre le défrichement au plus vite, avant l'hiver. Dans le camp des opposants, trois associations disent préparer un mémoire autour de la loi sur l'eau, afin de contrer une nouvelle fois le projet. 

De son côté, Serge Perraud, le maire de Roybon, semble exténué par la procédure. "Quand on fait briller un projet aussi beau que ça, comment voulez-vous que les gens supportent un aussi long feuilleton judiciaire."

Reportage Céline Aubert et Didier Albrand
Où en est Roybon?
Intervenants : Benjamin, Zadiste; Serge Perraud, maire de Roybon (UDI); Patricia, association "Pour les Chambaran sans Center Parcs"

A lire aussi

Sur le même sujet

Réactions des habitants un jour après l'opération antiterroriste à Clermont-Ferrand

Actualités locales

Les + Lus