Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

A Grenoble, Troccauris pratique le troc pour recruter de jeunes talents

Le troc, l'antique pratique commerciale, est remis au goût du jour par une start-up grenobloise, Troccauris, c'est son nom, a créé l'un des premiers sites internet basé sur le troc. Et pour recruter ses stagiaires et collaborateurs, le troc est aussi à l'honneur en échangeant des coquillages !

Par France 3 Alpes

Un coquillage comme monnaie d'échange. Guillaume doit le troquer contre un autre objet avec des passants dans la rue. Insolite, mais très sérieux : c'est un test pour recruter des stagiaires. Guillaume, étudiant en management, est l'un des candidats. Un paquet de mouchoirs, un premier troc réussi. Il reste trois coquillages à échanger, toujours sous l'oeil de la responsable de l'entreprise.

C'est une start-up, une jeune entreprise, qui remet au goût du jour ce coquillage, le cauris. Il a servi jadis de monnaie dans d'anciennes civilisations. Le revoilà en instrument d'échange pour un site de troc sur internet. Le site met en adéquation la valeur des objets et il facilite leur recherche. 

A part ses deux fondateurs, l'entreprise ne compte encore qu'un salarié. Le recrutement de stagiaires vise à développer le site de troc. Reste à trouver des financements -en vraie monnaie- pour la prochaine étape : ajouter un service de livraison.

Reportage de Xavier Schmitt, Florine Ebbhah & Mélanie Ducret
Recrutement de jeunes talents
Intervenants : Guillaume Conte, Etudiant en licence de management; Audrey Bouvier, Co-fondatrice de l'entreprise "Troccauris"; Jérôme Guilmain, Co-fondateur de l'entreprise "Troccauris"

Sur le même sujet

Les réactions dans le Puy-de-Dôme après la nomination du Premier Ministre

Près de chez vous

Les + Lus