Haute-Loire : l’Ambroisie, la bête noire des agriculteurs

Pascale Tarrade de la Fredon Auvergne est régulièrement invitée à se rendre sur le terrain pour conseiller des agriculteurs (comme ici à Riotord en Haute Loire) dans la lutte contre l'ambroisie. / © Gérard Rivollier
Pascale Tarrade de la Fredon Auvergne est régulièrement invitée à se rendre sur le terrain pour conseiller des agriculteurs (comme ici à Riotord en Haute Loire) dans la lutte contre l'ambroisie. / © Gérard Rivollier

L’ambroisie est une plante envahissante et nocive pour la santé, sa destruction est obligatoire. Il existe d'ailleurs un organisme, la FREDON, qui se charge de lutter contre sa prolifération en Auvergne et intervient notamment auprès des agriculteurs.

Par Virginie Cooke

La saison des allergies à l’ambroisie a débuté avec la pollinisation. Cette plante est très nocive et peut provoquer de graves allergies. C’est aussi la bête noire des agriculteurs.

Ambroisie, à ne pas confondre avec l'armoise 



Carole Epalle a repéré de l’ambroisie dans une nouvelle prairie qu’elle vient de semer. Elle l'a signalé à la « FREDON » Auvergne, l’organisme qui lutte contre cette plante invasive. Dans le cas présent, il s'agit bien d'ambroisie et non pas d'armoise, avec laquelle elle est souvent confondue.

Les deux plantes se rassemblement beaucoup mais ont quelques différences. L’armoise possède des feuilles vert foncé sur le dessus et argent en dessous et les fleurs sont blanchâtres. L’ambroisie, elle, a des feuilles qui sont vertes sur les deux faces et des fleurs comme des clochettes.

Pascale Tarrade de la Fredon Auvergne montre la différence entre une plante d'armoise inoffensive qu'elle tient dans sa main gauche et une plante d'ambroisie très allergisante à droite. L'ambroisie est une plante réglementée , en Auvergne sa destruction est obligatoire. / © Gérard Rivollier
Pascale Tarrade de la Fredon Auvergne montre la différence entre une plante d'armoise inoffensive qu'elle tient dans sa main gauche et une plante d'ambroisie très allergisante à droite. L'ambroisie est une plante réglementée , en Auvergne sa destruction est obligatoire. / © Gérard Rivollier

L'ambroisie une plante qui peut provoquer de l'asthme 



C’est  le début de la pollinisation, il est encore temps d'agir. Il faut vite faucher ou arracher cette mauvaise herbe, avec des gants et un masque de préférence. Même s'il n'y a pas de risque pour le lait ou la viande, Carole Epalle est tout de même inquiète.

« J’ai un petit garçon, je ne voudrais pas qu’il soit allergique s’il vient avec moi dans les pâtures, parce que cette plante peut provoquer pas mal de choses, de l’asthme, elle peut faire faire de la tachycardie… Ce n’est pas à négliger », confie Carolle Epalle.

La destruction de l'ambroisie, une obligation réglementaire 



L'ambroisie est présente partout en Auvergne, y compris en altitude comme ici. Elle a d'abord colonisé l'Allier et le Puy-de-Dôme puis, plus récemment le Cantal et la Haute-Loire. Sa destruction est obligatoire.

"On a obligation de la détruire depuis fin 2013, c’est une obligation réglementaire dans le code de la santé publique. On doit avoir détruit l’ambroisie avant qu’elle soit en pollen" explique Pascale Tarrade, coordinatrice plan de lutte contre l'ambroisie. 

La Fredon Auvergne a mis en place un réseau de correspondants dans environ 60% des communes de la région, ainsi qu'une application gratuite pour smartphone permettant de signaler la présence d'ambroisie.


Nocivité de l'ambroisie en Haute-Loire
L'ambroisie est une plante envahissante et nocive pour la santé. Un organisme lutte contre sa prolifération et intervient auprès des agriculteurs. Intervenants : Carolle Epalle (agricultrice) et Pascale Tarrade (coordinatrice plan de lutte contre l'ambroisie).  - Gérard Rivollier et Elodie Brot-Monnier.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Mélenchon à Grenoble

Près de chez vous

Les + Lus