Au Puy-en-Velay, alcoolisé, un homme menace de venir au commissariat avec une ceinture d’explosifs

Il était aux environs de 18H30, mercredi 4 octobre au Puy-en-Velay, lorsqu’un individu compose le 17. L’homme de 44 ans indique alors au policier qu’il va venir au commissariat avec une ceinture d’explosifs. Même si l’état alcoolisé de l’individu ne faisait aucun doute, les policiers ont pris les choses très au sérieux, s’agissant d'une menace de crime. / © BORIS HORVAT / AFP
Il était aux environs de 18H30, mercredi 4 octobre au Puy-en-Velay, lorsqu’un individu compose le 17. L’homme de 44 ans indique alors au policier qu’il va venir au commissariat avec une ceinture d’explosifs. Même si l’état alcoolisé de l’individu ne faisait aucun doute, les policiers ont pris les choses très au sérieux, s’agissant d'une menace de crime. / © BORIS HORVAT / AFP

Mercredi 4 octobre, vers 18H30, au Puy-en-Velay, les policiers ont reçu l’appel téléphonique d’un homme indiquant qu’il allait venir au commissariat avec une ceinture d’explosifs. Même s’il semblait alcoolisé, les policiers ont pris l’affaire très au sérieux.

Par Kamel Tir

Il était aux environs de 18H30, mercredi 4 octobre au Puy-en-Velay, lorsqu’un individu compose le 17. L’homme de 44 ans indique alors au policier qu’il va venir au commissariat avec une ceinture d’explosifs. Même si l’état alcoolisé de l’individu ne faisait aucun doute, les policiers ont pris les choses très au sérieux, s’agissant d'une menace de crime.

Rapidement, les policiers de la sureté urbaine identifiaient l’auteur de l’appel avant de l’arrêter. Domicilié au Puy-en-Velay, il reconnaîtra les faits qu’il justifiera par une consommation abondante d’alcool. « Il n'en était malheureusement pas à son coup d'essai car il avait déjà fait l'objet d'une procédure similaire en novembre 2015 au Puy également » indique la direction départementale de la sécurité publique de la Haute-Loire.

Après sa garde à vue, l’homme qui sera jugé pour « menaces de crime contre les personnes en état de récidive légale » a été conduit à la maison d’arrêt de La Talaudière, afin d’y purger une peine de 6 mois d’emprisonnement, dans le cadre d’une autre affaire.

Sur le même sujet

Mélenchon à Grenoble

Près de chez vous

Les + Lus