Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Présidentielle : “Wauquiez2017.fr ”, le nouveau compte qui enflamme les esprits

© FRNIC
© FRNIC

Laurent Wauquiez s'inscrirait-il déjà dans "un plan B" au cas où F. Fillon devrait renoncer à la présidentielle ? Ou certains aimeraient-ils le faire croire? Un nouveau nom de domaine baptisé "wauquiez2017.fr" a été crée hier. Mais le cabinet de L. Wauquiez dément toute initiative en ce sens .

Par Philippe Bette

La création hier d'un nouveau nom de domaine baptisé  "wauquiez2017.fr" a aussitôt suscité de nombreuses spéculations sur les réseaux sociaux et enflammé les esprits .  




Les Républicains préparent-ils déjà l'après-Fillon, au cas où ? Si cette hypothèse paraît tout à fait plausible, prêter d'emblée la création de ce nouveau nom de domaine à Laurent Wauquiez lui-même semble quelque peu prématuré.

"Nous y sommes complétement étrangers" 

L' entourage immédiat de Laurent Wauquiez dément formellement ce matin être à l'origine de cette initiative : "Nous y sommes complétement étrangers" nous explique -t-on . On souligne ici qu'un nom de domaine portant la marque de Xavier Bertrand a été de la même façon déposée anonymement auprès de l' hébergeur francais "Gandi". Et que ces deux créations de "domaine"  procéderaient d'une même logique.

Le cabinet de Laurent Wauquiez exclut tout recours juridique . "Compte tenu du contexte général, on ne va pas en remettre une couche. On va rester loin de tout ça" ...   

Questionné de son côté, l'hébergeur parisien confirme bien le dépôt du nom de domaine "wauquiez2017.fr"  dans son registre. Mais ses obligations légales lui interdisent de communiquer sur les données personnelles de l'auteur ."Nous n'avons pas le droit de le révéler, sinon, nous perdrions notre habilitation" explique la porte-parole de la société.

La création de plusieurs noms de domaines portant les noms de présidentiables possibles à doite pourrait en fait procéder d'une simple spéculation commerciale. Certains parieraient déjà sur l'avenir en réservant d'ores et déjà des noms de domaine pour les revendre plus cher à un candidat le moment venu. A moins que certains ne veuillent semer un peu plus la zizanie dans le camp adverse en aiguisant les rivalités à droite  ...            
                        

         








 
           

Sur le même sujet

SUIVEZ L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017 SUR FRANCE INFO

Emmanuel Macron à l'Élysée : quelles sont les attentes des Grenoblois ?

Près de chez vous

Les + Lus