Le Puy-en-Velay: un chantier impressionnant pour le rocher d'Aiguilhe

Pic d'Aiguilhe en travaux de restauration
En Haute-Loire, les grands moyens pour le chantier d'Aiguilhe. Un hélicoptère est intervenu lundi après-midi pour faciliter les travaux de purge et de consolidation du rocher où culmine la chapelle Saint-Michel. Il s'agissait d'acheminer au plus près du rocher du matériel de forage et d'enlever les sacs contenant les matériaux déjà purgés. C'est un gros chantier de mise en sécurité qui devenait indispensable. Intervenants : Alex Roquet, chef de chantier ; Benjamin Coudon, géologue maitre d'oeuvre ; Michel Roussel, maire (SE) - reportage : Gérard Rivollier, Eric Taxil et Patricia Raclet

En Haute-Loire, on utilise les grands moyens pour le chantier d'Aiguilhe au Puy-en-Velay. Un hélicoptère est intervenu pour faciliter les travaux de purge et de consolidation du rocher où culmine la chapelle Saint-Michel. C'est un gros chantier de mise en sécurité qui devenait indispensable.

Par Richard Beaune

Un hélicoptère est intervenu ce lundi après-midi sur le chantier du rocher d'Aiguilhe. L'objectif : acheminer au plus près du rocher du matériel de forage et enlever les sacs contenant les matériaux déjà purgés. Autant de techniques et de matériel d'escalade utilisés pour purger cette ancienne cheminée volcanique de 80 mètres de hauteur.
Les spécialistes des travaux d'accès difficile sont équipés d'un marteau et d'un sac pour récupérer les matériaux instables. Deux mois de chantier sont nécessaires pour traiter l'ensemble du rocher d'Aiguilhe sous toutes ces faces.
La face Nord est plus dégradée par les intempéries alors que la face sud a déjà eu des travaux.

250 000 euros de travaux 

Des travaux qui consistent en des purges sélectives et la consolidation du rocher avec des tiges métalliques. Des filets ont été installés provisoirement pour la sécurité du chantier et des maisons en contre-bas. Ils devraient être enlevés ensuite pour ne pas altérer la pureté du rocher qui, rappelons-le, a accueilli 80 000 visiteurs l'an dernier.

Tous les 10 ans le rocher doit subir une purge de ces éléments de surface qui ont été dégradés. 117 points de fragilité ont été notés dans une étude faite par l’Etat il y a 6 ans.
La fin des travaux est prévue pour le 1er avril afin de pouvoir ensuite l'ouvrir au public. Les travaux s’élèvent à 250 000 euros, financés par l’Etat, la commune et l’agglomération.

Sur le même sujet

Ain: Annulation du Ragnard Rock Festival

Près de chez vous

Les + Lus