A Annemasse, une rotonde ferroviaire historique sur le point d'être détruite

© Anne Hédiart
© Anne Hédiart

Une rotonde ferroviaire abandonnée depuis plusieurs décennies, aujourd'hui envahie par les ronces, sera bientôt détruite pour laisser place à un quai pour la ligne du Léman Express, qui aidera au développement de la ville Haut-Savoyarde. Mais le bâtiment est associé à l'histoire de la Résistance...

Par Quentin Vasseur

C'est un éternel dilemme: préserver le patrimoine historique ou privilégier le développement de la ville. Avec la destruction programmée de la rotonde de la gare à Annemasse, c'est tout un pan de l'histoire de la Résistance pendant la Seconde guerre mondiale qui va disparaître. 

"Ca témoigne de toute une histoire de la Résistance, des cheminots d'Annemasse qui ont été dans ces bâtiments, dans ces murs, qui ont été des trains de résistants, regrette Claude Brasier, président de l'Association Rail Dauphiné Savoie Léman (ARDSL). Et puis c'est également un vestige du patrimoine ferroviaire. Remettre de la culture ferroviaire en Haute-Savoie, ça passe aussi par la préservation de ce type de bâtiments.

Reportage d'Anne Hédiard, Dominique Semet et Azedine Kebabti.
Sauver la rotonde ferroviaire d'Annemasse
Intervenants: Claude Brasier, Président de l'Association Rail Dauphiné Savoie Léman (ARDSL); Christian Dupessey Maire (DVG) d'Annemasse et président de l'agglomération

La ville d'Annemasse s'est construit autour de ce bâtiment, à l'abandon depuis vingt ans. Sa destruction est imminente, puisque les premiers travaux de déblayage ont commencé cette semaine. Le site sera désamianté pendant trois semaines, puis la démolition se fera vers le début de l'année prochaine.

A la place de la rotonde sera construit, un quatrième quai pour accueillir la nouvelle liaison entre Genève et la Haute-Savoie, le CEVA (Cornavin – Eaux-Vives – Annemasse), ou Léman Express.

Pour une ville qui s'est construite autour du chemin de fer et de son évolution, cette ligne qui prévoit un train toutes les dix minutes et devrait transporter 14.400 voyageurs par jour, pourrait représenter une nouvelle étape dans son développement.

Je comprends cette émotion. Je comprends aussi la nécessité d'évoluer


Le maire d'Annemasse, Christian Dupessey, a pesé le pour et le contre en prenant compte de sa propre histoire familiale. "Mon père était cheminot, il travaillait dans ce lieu et il faisait partie aussi des réseaux de résistance à la fin de la guerre, confie l'élu, donc s'il y a quelqu'un qui est concerné à titre personnel, je suis bien placé, donc je comprends cette émotion. Je comprends aussi la nécessité d'évoluer." 

© Anne Hédiart La rotonde ne sera cependant pas tout à fait démollie, puisqu'une centaine de planches seront préservées pour construire un mémorial sur le futur site ferroviaire.

L'évolution ne concerne pas que ce bâtiment. Si la ligne est prévue pour 2019, le quartier de l'Etoile tout entier devrait changer de visage à l'horizon 2025. Au total, ce sont 19 hectares qui vont être réhabilités, pour une somme de 45 millions d'euros. De quoi, selon les prévisions, faire d'Annemasse la quatrième gare de la région en passant de 300.000 voyageurs annuels à près de 5 millions.

Sur le même sujet

Ain: Annulation du Ragnard Rock Festival

Près de chez vous

Les + Lus