L'avenir des bouquetins du Bargy (Haute-Savoie) au coeur d'une consultation publique

© France 3 Alpes
© France 3 Alpes

Du 9 au 23 octobre 2017, les haut-savoyards sont invités à donner leur avis sur l'avenir des bouquetins du massif du Bargy. La préfecture a lancé une consultation publique relative à un projet d'arrêté autorisant la capture, et l'euthanasie de bouquetins infectés.

Par France 3 Alpes

C'est une nouvelle étape dans le dossier à rebondissements des bouquetins du Bargy. La préfecture de Haute-Savoie lance une consultation publique relative à un projet d'arrêté dont l'objectif affiché est de "maîtriser l’enzootie de brucellose au sein de cette population, dans l’intérêt de la santé publique et pour prévenir les dommages à l’élevage et aux filières agricoles de montagne".

Il s'agit d'un projet d'arrêté "autorisant sur le massif du Bargy la capture, l’euthanasie de bouquetins séropositifs en vue de la constitution d’un noyau sain et en vue de sa surveillance, et ordonnant le prélèvement de bouquetins non testés séronégatifs présents sur les secteurs « Grand Bargy », « Petit Bargy » et « Jalouvre Peyre »".

Dans le détail, les articles 1 et 3 prévoient :
  • la capture des bouquetins présents sur les secteurs « Leschaux-Andey » et « Charmieux - Buclon » ainsi que des bouquetins déjà marqués des secteurs « Grand Bargy », « Petit Bargy » et « Jallouvre-Peyre »
  • l’euthanasie directe des individus de tous sexes et âges, dont l’infection brucellique aura été confirmée grâce au test rapide, qu’ils présentent ou non des signes cliniques évocateurs de la maladie
  • les prélèvements de bouquetins mâles et femelles jamais testés présents sur les secteurs « Grand Bargy », « Petit Bargy » et « Jallouvre-Peyre », ne faisant donc pas partie du noyau sain constitué préalablement
     


Les défenseurs du bouquetin opposés aux prélèvements

La FRAPNA de Haute-Savoie et France Nature Environnement ont réagit dans un communiqué commun. Pour les associations mobilisées depuis plusieurs années pour la défense des bouquetins, "il s’agirait de "prélever" (en français, abattre), d'ici à la fin de l'année 2017, jusqu'à 20 bouquetins dans la zone centrale du massif du Bargy, zone dans laquelle le taux supposé de prévalence brucellique est le plus fort : le chiffre de 70% de taux d'infection est avancé"

Les deux associations concluent en réaffirmant leur position et en appelant chacun à répondre à cette consultation publique. "Nos organisations restent sur leur opposition à tout abattage d'animaux non testés. C'est ce que nous écrirons à nouveau dans une réponse motivée à cette enquête publique.

Comment donner son avis ? 

La consultation publique est ouverte du 9 au 23 octobre 2017. 
Les avis doivent être envoyés :La préfecture précise qu'une synthèse des observations reçues, les notifications de la décision et la décision seront mis en ligne après la clôture pour une durée de trois mois.



Cinq dates clés

Avril 2012 : un cas de brucellose est détecté dans un cheptel laitier du Grand-Bornand (Haute-Savoie)

Octobre 2013 : opération d'abattage partiel des bouquetins

Septembre 2014 : les associations de défense de l'environnement se mobilisent contre l'abattage massif des bouquetins

Octobre 2015 : la Préfecture de Haute-Savoie lance une opération d'abattage massif

Mai 2016 : trois ministres demandent au préfet de Haute-Savoie de revoir sa copie et de n'abattre que les animaux malades

A lire aussi

Sur le même sujet

Pavillon francais Francfort

Près de chez vous

Les + Lus