A quoi sert la culture en prison ? A la maison d'arrêt de Bonneville, en Haute-Savoie, Florent Labre accompagne depuis 14 ans des actions culturelles comme la peinture, la danse ou encore le tournage de films ou l'éducation à l'image. Pour les détenus, plus qu'un passe-temps, c'est un véritable travail vers la réinsertion. Pendant près de deux ans, nos journalistes Ingrid Pernet-Duparc et Serge Worreth, ont tourné aux côtés de Florent Labre, dans et en dehors des murs de la prison. Voici le résultat de leur travail à travers quatre reportages et plusieurs bonus.

Premier épisode, ça tourne !


C'est à une véritable immersion que nous convient nos journalistes Ingrid Pernet-Duparc et Serge Worreth. Immersion dans un monde clos et largement méconnu, celui du monde carcéral. Pendant près de deux ans, ils ont suivi le travail de Florent Labre. Le réalisateur propose depuis 14 ans des actions culturelles à la maison d'arrêt de Bonneville en Haute-Savoie. Cinéma, éducation à l'image mais aussi intervenants en peinture, graffitis, danse, c'est lui qui a fait pénétrer la culture derrière ces murs.

Série maison d'arrêt
Florent Labre , association "Labelviedange", chargé des actions culturelles - Bernard Grollier, directeur du Service Pénitentiaire d'Insertion et de Probation (SPIP) Haute Savoie. Reportage : Ingrid Pernet-Duparc - Serge Worreth.


Pour obtenir le droit de filmer en prison, et pour gagner la confiance des interlocuteurs, notre équipe de journalistes a travaillé durant de nombreux mois. Ingrid Pernet-Duparc explique les conditions de tournage du reportage.
 

Conditions de tournage maison d'arrêt

 

L'artiste, pour tisser des liens entre extérieur et intérieur

Pour mener à bien ses actions culturelles, le réalisateur Florent Labre invite régulièrement des artistes qui acceptent de venir échanger avec les détenus. Parmi eux, la peintre Martine Jacquemet et Wozdat, le spécialiste du graffiti. Tous les deux ont mené des ateliers avec des mineurs, une expérience riche en émotions.

Série maison d'arrêt 2
Intervenants : Martine Jaquemet, artiste peintre - JP "Wozdat" Blanc Artiste. Reportage : Ingrid Pernet-Duparc - Serge Worreth.

Quand les détenus ne parviennent pas à s’exprimer en dessinant, le graphiste Wozdat leur propose de poser des mots sur le papier. Résultat, un détenu a détaillé son emploi du temps.

Travail d'un détenu sur son emploi du temps


L'évasion par la culture

Bien plus qu'un passe-temps pour les détenus, la culture, c'est d'abord un travail de réinsertion. Ce jour-là, Caroline la chorégraphe et Forent Labre animent un atelier pour les femmes. Un atelier de danse dans lequel elles vont devoir "mettre en geste" l'ennui qui les hante du matin au soir. 

Série maison d'arrêt 3
Intervenants : Caroline Tellier, professeure de danse - Romain Slocombe, romancier, dessinateur, photographe - Florent Labre, association "Labelviedange", chargé des actions culturelles. Reportage : Ingrid Pernet-Duparc - Serge Worreth.


Mais au fait, comment vit-on en prison ? L'ennui est souvent une compagne du quotidien pour les détenus comme l'explique Ingrid Pernet-Duparc.
 

Conditions de vie maison d'arrêt

 

Briser les « cercles vicieux de la détention »

Comment éviter la récidive ? A la maison d’arrêt de Bonneville, Florent Labre espère briser les « cercles vicieux de la détention » en proposant des ateliers culturels. Parmi les projets qu’il a réussi à mener à bien, la réalisation d’un film avec les détenus baptisé « Eloge des oiseaux ».

Série maison d'arrêt 4
Extraits "Eloge des oiseaux", écrit et réalisé par les détenus de la maiosn d'arrêt de Bonneville - Florent Labre, association "labelviedange", chargé des actions culturelles - Bernard Grollier, directeur Service pénitentaire d'insertion et de probation (SPIP) Haute Savoie. Reportage : Ingrid Pernet-Duparc - Serge Worreth.