Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

A Chamonix, l'association “A chacun son Everest !” accompagne les femmes après un cancer du sein

Grimper pour retrouver l'estime de soi
Grimper pour retrouver l'estime de soi

Depuis bientôt 20 ans, l'association "A chacun son Everest" accueille des enfants atteints de cancer. Médecin et alpiniste, Christine Janin a décidé d'ouvrir encore plus grand son coeur et sa maison de Chamonix en accompagnant également des femmes ayant eu un cancer du sein.

Par France 3 Alpes

A chaque vacances scolaires, la maison de "A chacun son Everest" se remplit de rires d'enfants. Atteints de cancer, ils viennent s'y ressourcer. Mais laisser un tel outil au repos le reste de l'année semblait un gâchis pour une Christine Janin à l'énergie hors-norme. Et puis il y a ce chiffre : 53.000. C'est le nombre de femmes frappées chaque année par le cancer du sein. Alors la fondatrice de l'association a fait sienne l'expression : "les femmes et les enfants d'abord !"

Retrouver l'estime de soi

Toutes les femmes qui arrivent à la maison d' "A chacun son Everest" ont été conseillées par leur cancérologue pour ce séjour. Toutes sont en rémission. Mais l'ultime séance de radiothérapie ne remonte qu'à quelques semaines pour certaines. Le corps est encore meurtri par la chirurgie et endolori par les traitements. Pourtant pendant six jours, elles vont randonner, grimper ou encore faire de la tyrolienne.

Non seulement le sport aide le corps à se remettre en marche mais il permet aussi de reprendre confiance en soi, après une maladie dont on sort souvent cassée, toujours différente. Serveuse, chef d'entreprise, assistante maternelle, elles sont les invitées de l'association qui finance, par le biais des dons, l'intégralité de leur séjour. "Pour moi, ce séjour fait partie du parcours de soin", explique Christine Janin. "En France, on guérit de mieux en mieux mais on n'accompagne pas la guérison, alors je me suis inventée une médecine". 
 

Libérer la parole

A les voir discuter autour de la table du déjeuner après la séance d'escalade, on pourrait croire qu'elles se connaissent depuis très longtemps. Avant le séjour, toutes avaient pourtant l'appréhension de ne se retrouver qu'entre malades, qu'entre inconnues. Mais entre femmes partageant la même expérience au plus profond de leur chair, elles ont pu libérer leur parole et prononcer tous ces mots tabous devant le conjoint ou la famille. "Le séjour équivaut pour chacune à une centaine de séances de psychothérapie", commente avec le sourire Christine Janin.

Depuis début 2013, l'association "A chacun son Everest" a déjà offert à près d'une centaine de femmes plus qu'une parenthèse : une renaissance.


Également dans "Entre nous"

La réserverie de La Verpillière lance un appel au don. C'est quoi une réserverie ? Un endroit où l'on peut apporter toutes sortes d'objets d'occasion, qui seront ensuite donnés aux personnes dans le besoin. Ainsi dans le quartier de Riante Plaine, un local a été aménagé pour entreposer meubles, appareils électroménagers, décorations... C'est aussi un lieu d'échange pour les habitants qui viennent donner un coup de main pour trier, ou simplement boire un café. Un bon exemple de solidarité à échelle locale, au coeur d'un ensemble de 13 immeubles, proche des écoles et du centre social. 

Si vous souhaitez faire un don, l'équipe se déplace dans tout le périmètre de La Verpillière : 04 26 38 40 20. 

Sur le même sujet

Elections législatives 2ème tour dans l'Ain

Près de chez vous

Les + Lus