À Chamonix, zoom sur le groupe féminin de haute montagne

Sélectionnées au mois de décembre 2014, les filles du GFHM (groupe féminin de haute montagne) vont s'entraîner durant deux ans dans toutes les disciplines de montagne. Rencontre. 

Par Boris Courret

REPORTAGE. De la montagne entre filles. C'est ce que s'apprête à faire Émilie, Pauline, Bégonia et Charlotte. Elles font partie des huit jeunes filles sélectionnées pour intégrer le GFHM (groupe féminin de haute montagne).

Une formation mise en place il y a quatre ans par la FFCAM (fédération française des clubs et de montagne) et qui permettra à terme à ces jeunes femmes de devenir encadrante d'activités de montagne. 

Reportage de Françoise Guais, Cédric Picaud, Philippe Muet et Lisa Bouchaud
La montagne au féminin
Tanya Naville Emilie Fourot Pauline Champon Charlotte Weick Begona Lazpita Greaves

Une formation de deux ans sans la moindre présence masculine

Durant deux ans, elles s'entraîneront dans toutes les disciplines de montagne comme l'escalade, le ski ou l'alpinisme. Tout cela, sans la moindre présence masculine. "Chez les filles, il y a moins de jugement de valeur et donc on a plus tendance à s'essayer à des choses sur lesquelles on n'était pas forcément à l'aise", explique Charlotte.

L'occasion peut-être pour ces jeunes filles âgées de 18 à 30 ans, d'apporter un peu d'ingéniosité, là où les hommes auraient peut-être utilisés la force!

Leur projet s'achèvera par une expédition à l'étranger avant qu'une autre bande de filles "surmotivées" ne leurs succèdent. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Situation alarmante au glacier d'Argentière

Près de chez vous

Les + Lus