Il est le plus grand lac alpin d'Europe centrale et son eau est plutôt de bonne qualité. C'est qu'indique, par voie de communiqué, ce mercredi 13 septembre 2017, la commission internationale pour la protection des eaux du  Léman (CIPEL). La commission appelle tout de même à la vigilance concernant la présence de pesticides et de résidus de médicaments.

La commission observe d'abord une quantité "en suffisance" d'oxygène au fond du lac et une teneur stable en phosphore. C'est le résultat, estime la commission, de 50 ans d'efforts pour améliorer le traitement des eaux usées, pour limiter le recours aux engrais et pour interdire le phosphore dans les lessives. Et qui dit moins de phosphore, dit moins d'algues présentes dans le lac.

Attention tout de même, prévient la CIPEL, à la présence des micropolluants tels les pesticides ou les résidus de médicaments ! "Les teneurs en pesticides et métaux restent faibles et stables", note la commission, "en dessous des limites réglementaires requises pour la protection de l’environnement et pour garantir l’alimentation en eau potable de bonne qualité". "Toutefois, leur présence dans l’environnement n’est pas souhaitable, notamment dans des eaux destinées à l’alimentation en eau potable, comme le Léman", estime encore la CIPEL.

Plus d'informations sur le site de la CIPEL.