Les frères morts dans le massif du Mont Blanc étaient des “montagnards confirmés”

D'après le Commandant Jean-Baptiste Estachy, patron du PGHM de Chamonix, les jumeaux étaient des "montagnards confirmés". Ils étaient équipés de sondes et de Arva au moment de leur course en montagne dans le secteur du glacier d'Armancette, celle qui leur a coûté la vie le 24 décembre. 

Par France 3 Alpes

"Ce n'était pas une coulée d'avalanche classique, mais une succession de barres rocheuses, de crevasses, de terrains glacières" a expliqué le commandant Jean-Baptiste Estachy. Le "patron" du PGHM de Chamonix a piloté les secours sur place, dans le secteur du glacier d'Armancette.

Seuls dix hommes ont pu partir ce matin pour tenter de retrouver le second disparu. Un petit effectif à cause du terrain très technique, mais aussi à cause des mauvaises conditions météorologiques. Une éclaircie a permis de dépêcher à nouveau les secours tôt dans la matinée, et de découvrir le second jeune homme, le frère jumeau de l'alpiniste découvert mort la veille. 

Des traces, ainsi qu'une paire de skis et de bâtons laissaient peu de doutes sur le sort tragique qu'avaient connu les deux frères. Les gendarmes de haute-montagne savaient bien que le second alpiniste était très certainement décédé lui aussi. Il était dès lors capital de retrouver son corps, pour la famille. 

D'après le commandant Estachy, les deux jeunes hommes de 22 ans étaient des "montagnards confirmés", équipés de sondes et de DVA. Il y avait peu de neige, donc un risque d'avalanche plutôt faible. Mais ils en ont pourtant déclenché une, sur leur passage. "Avec la neige, le risque zéro n'existe pas" a rappelé le commandant. 

D'après le PGHM de Chamonix, ils auraient trouvé la mort dans le courant de la matinée du 24 décembre. La coulée est partie à 3300 mètres d'altitude. Peu épaisse, 30 centimètres, mais très large. Les deux frères ont été retrouvés à 2700 et 2300 mètres. L'avalanche ne leur a laissé aucune chance. 

L'interview du Commandant Jean-Baptiste Estachy du PGHM de Chamonix :
L'interview exclusive du Commandant Jean-Baptiste Estachy du PGHM de Chamonix
L'interview du Commandant Jean-Baptiste Estachy du PGHM de Chamonix

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Ain: Annulation du Ragnard Rock Festival

Près de chez vous

Les + Lus