La métamorphose d'Evian en Haute-Savoie

© Denis Vigeau-Dugué / France 3 Alpes
© Denis Vigeau-Dugué / France 3 Alpes

Après 6 ans de travaux, Evian, la marque d'eau minérale du groupe Danone a dévoilé, ce mardi 12 septembre 2017, la modernisation de son usine unique en Haute-Savoie. Objectif : répondre à la croissance de la demande et atteindre la neutralité carbone.

Par France 3 Alpes avec AFP

"Nous avons rénové, construit, réorganisé et changé les lignes de production".

En présence d'Emmanuel Faber, le patron de Danone, et Franck Riboud, le président du groupe, Véronique Penchianati, directrice générale d'Evian Volvic World a présenté ce mardi 12 septembre 2017 l’usine de production de l'eau minérale haut-savoyarde transformée par 6 ans de travaux.

"Il aura fallu six ans pour transformer le site d'embouteillage et répondre à la croissance de la marque Evian".

La marque a pour objectif de produire deux milliards de bouteilles par an en 2020, contre 1,8 milliard en 2016.

© JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
© JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Sur le site, de 130.000 m2, dix nouvelles lignes de production ont donc été ouvertes, avec une capacité de 72.000 bouteilles/heure sur la ligne la plus rapide.

L'investissement de 280 millions d'euros, dont plus des deux tiers ont déjà été dépensés, couvre également "30.000 heures de formation pour accompagner les 600 salariés qui ont vu évoluer leur poste, comme les caristes qui sont devenus techniciens", a expliqué Véronique Penchianati.

Sur les 1.200 salariés que compte le site, 200 nouveaux emplois ont été créés grâce à la transformation du site depuis 2011, selon Evian.

La marque d'eau minérale naturelle met également en avant les investissements dans les énergies renouvelables, la réduction de la consommation énergétique, la récupération des déchets et l'augmentation du plastique recyclé dans ses bouteilles, alors que le groupe a pour ambition d'atteindre la neutralité carbone à l'horizon 2020.

Dans ce but, la logistique a été revue et 60% des expéditions se font aujourd'hui par voie ferroviaire, le groupe disposant de l'une des plus grandes gares ferroviaires privées de France.

"Cela représente 1.300 trains par an et l'objectif est d'ajouter un train de plus par jour", le dépôt logistique étant le dernier chantier à exécuter sur le site, a précisé Mme Penchianati.


Sur le même sujet

Plus de 300 brebis viennent en aide aux espaces naturels sensibles

Près de chez vous

Les + Lus