Historien amateur, Eric Tasset répertorie les sites archéologiques oubliés

Ingénieur dans l'Industrie, Eric Tasset cumule bien des passions. Quand il n'écrit pas des romans de science-fiction, ce Grenoblois remonte le fil de l'Histoire. Rencontre sur les sentiers de l'Oisans. 

Par Aurélie Massait

Vous qui marchez sur les chemins de campagne ou de montagne, prenez-vous bien le temps d'observer tout autour de vous? Il y en a des choses à découvrir! Pierres curieusement disposées, formes étonnantes dans la forêt, Eric Tasset s’est fait une spécialité de décrypter ces messages du passé dont la nature iséroise regorge.

Ruines de maisons fortes, de châteaux, d'oppida romains, pour qui sait regarder, une simple balade peut vite se transformer en découverte archéologique. "Plus les vestiges sont modestes, lacunaires, plus ils me font rêver", confie l'ingénieur grenoblois. "Il faut chercher à voir au-delà des apparences car bien souvent on ne voit que ce qu’on attend à voir", ajoute-t-il. 

La passion du mystère 

En pleine montagne, devant une arche de 4 mètres taillée à même la roche, Eric Tasset explique que c'est le mystère qui l’excite. Le promeneur laisse alors place à l’enquêteur. L’ingénieur a d’ailleurs développé toute une thèse sur l'un des sites qu'il nous fait découvrir. "Je pense qu’ils ont percé pour faire une arche magnifique plus que pour passer à travers la montagne. La montagne, il pouvait la contourner", explique-t-il.

Reportage de Jean-Christophe Pain, Yves-Marie Glo et François Hubaud
Portrait d'Eric Tasset, historien amateur
Intervenant: Eric Tasset, historien amateur

Un peu plus bas, dans la vallée, la voie est suspendue, mais là encore Eric Tasset a une explication. "Il y a des lacs, des marécages, ils ne pouvaient pas passer par là. Je pense qu’ils ont taillé un chemin contre la falaise avec un plancher de bois sur 500 mètres pour passer le long du lac."

Pour résoudre ces énigmes, cet historien amateur s’appuie aussi sur des photos satellite. Une technique qui lui a permis de mettre au jour une nécropole encore inconnue, aux portes de Grenoble. Visibles des airs, les différentes structures qu’ils avait repérées correspondaient en fait à des tombes gauloises.

Ces découvertes, Eric Tasset en a fait un livre: "Inventaire des châteaux forts de l’Isère", publié aux Editions de Belledonne.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Stages de conduite à Lempdes dans des conditions difficiles

Près de chez vous

Les + Lus