Christine Boutin fait de la résistance à Lyon

Par Philippe BETTE

Christine Boutin est revenue mercredi (6 juin) à Lyon pour apporter son soutien aux 3 candidates qui se présentent à ces élections législatives au nom du parti Démocrate Chrétien.

Lyon a souvent servi de tremplin à Christine Boutin pour sa vie politique.

En septembre 2007, ministre du second gouvernement Fillon, elle y décentralise son ministère pour lancer le chantier national pour le logement.

En septembre 2011, elle vient à Ecully détailler son programme après avoir annoncé sa candidature présidentielle. Candidature à laquelle elle finira par renoncer un peu plus tard pour apporter en définitive son soutien à Nicolas Sarkozy.


Mais Christine Boutin ne désarme pas. A 68 ans, là voilà qui prône le renouvellement de la classe politique dans une brasserie lyonnaise  huppée. Elle vient appuyer dans la 4e circonscription du Rhône la candidature d’Anne Claire Pech, adjointe au maire du 6e et présidente du parti Chrétien démocrate du Rhône.

Héritière de Raymond Barre

"C’est le début d’un mouvement de résistance" annonce-t-elle.
François Hollande propose «un projet cohérent qui prévoit le mariage homosexuel et l’euthanasie, à l’opposé des valeurs auxquelles nous croyons et  contraires aux droits de l’homme (…)».


Elle soutient donc 118 candidats dont 4 en Rhône-Alpes, qui s’engagent pour un autre modèle de société, privilégiant la famille et ses références traditionnelles.

Elle rappelle incidemment qu’elle est l’héritière des idées de Raymond Barre et qu’elle a accompagné l’UDF quand elle représentait précisément les valeurs de la démocratie chrétienne. Et elle dit l’avoir quitté en 2001 précisément parce qu’elle ne s’y retrouvait plus…


«Je veux de la transparence dans la politique», affirme-t-elle.
Et elle égratigne au passage François Bayrou qui a fait du Centre ce qui l’est…   

S’agissant des prochaines législatives, elle ne se fait guère d’illusions sur les chances de ses candidats, répétant à qui veut l’entendre que «le résultat nous importe peu».

Ce ne serait donc là qu’un moyen de faire entendre le discours des valeurs humanistes et de défendre une certaine conception de la famille française.
Et elle se défend de tester là des listes pour les prochaines municipales…

Le Parti Démocrate Chrétien s’inscrit, dit-elle, dans une histoire politique et sa cause ne serait donc qu’un «combat de convictions»….

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Affaire Fiona. Quatrième jour du procès en appel au Puy-en-Velay

Près de chez vous

Les + Lus