Le réseau des AMAP au secours des expropriés

© France 3 Rhône-Alpes
© France 3 Rhône-Alpes

Les acteurs des AMAP manifestaient leur mécontentement quant aux expropriations liées à la construction d'OL Land.

Par Sarah Rebouh

video title

OL Land : agriculteurs expropriés

Les expropriations sur les terrains futur d'OL Land, à Décines et Chassieu ont commencé. Depuis plusieurs semaines, le juge chargé de fixer le montant des indemnités d'expropriation rencontre les propriétaires et exploitants agricoles concernés.

Dans un communiqué, l'alliance PEC Rhône-Alpes, réseau régional des AMAP appelaient à se mobiliserdevant la mairie de Chassieur pour un rassemblement de soutien aux "paysans menacés d'expropriation."

Le projet de l'OL Land, situé sur la commune de Décines-Charpieu, continue à faire couler l'encre. S'il en enthousiasme plus d'un, les supporters de l'Olympique Lyonnais en première ligne, il est décrié par de nombreuses autres personnes, notamment les paysans, directement concernés par la construction de voies d'accès au Grand Stade.

Jeudi, les agriculteurs expropriés rencontraient le juge chargé du dossier. L'ambiance était plus que tendue.

<< Visionnez le reportage de France 3 Rhône-Alpes.

Philippe Layat, fait partie des 30 agriculteurs concernés par l'expropriation d'une partie de leurs terres. Il est soutenu par le réseau AMAP, tout comme Jean-Luc Morel, maraicher.

"1 €/m² pour les propriétaires"

Le communiqué précise : "Du fait de la très discutable considération d’intérêt général de ce projet, la construction de la voirie pour l’accès sud vers le stade impose l’expropriation et l’expulsion d’agriculteurs en contre-partie de 1 €/m² pour les propriétaires et 0,66 €/m² d’indemnisation pour les locataires !"

Le principal opposant au projet est Etienne Tête. L'avocat et élu écologiste plaidait dernièrement devant le tribunal au sujet d'une expropriation à Décines. Dernièrement, l'avocat a été condamné, par le tribunal correctionnel de Paris, à 3000 euros d'amende pour dénonciation calomnieuse à l'encontre de l'OL et de son président, Jean-Michel Aulas. Il compte faire appel de cette décision.

Sur le même sujet

Affaire Fiona. Quatrième jour du procès en appel au Puy-en-Velay

Près de chez vous

Les + Lus