Vienne : le juge ordonne la fin du blocage d'Ikea

Le TGI de Vienne a rendu une ordonnance qui met fin au blocage des camions de livraisons d'IKEA, mais la grève continue.

Par France 3 Alpes

video title

St-Quentin-Fallavier (38) : Grève au dépôt d'Ikéa

Des salariés d'Ikéa bloquent l'entrée de l'entrepôt de leur entreprise à Saint-Quentin-Fallavier en Isère. Ils demandent des augmentations de salaires. Mais pour l'instant, le négociations semblent dans l'impasse.

Saisi en référé par la direction d'IKEA, le TGI a ordonné ce jeudi 15 mars à 11 h 30 la fin du blocage des camions d'approvisionnement du site de Saint-Quentin-Fallavier (38). Le juge a éstimé que l'entrave au libre passage des marchandises était illégal. Le piquet de grève n'est pas levé pour autant et les grévistes ont 15 jours pour faire appel. 

Le conflit social qui agite l'entrepôt de la marque suédoise depuis lundi 12 mers rebondit. Après l'examen d'un recours en référé déposé contre trois représentants syndicaux, le TGI de Vienne a rendu une décision qui ordonne la fin du blocage sous astreinte de 1000 euros par jour.

Un inspecteur du travail de Vienne a été nommé comme médiateur pour tenter de résoudre le conflit. Une trentaine de salariés sur les 150 employés sur le site forment toujours un piquet de grève à l'entrée de l'entrpôt.

A l'appel de la CGT, de FO et de la CFDT, les employés grévistes de la plateforme logistique de Saint-Quentin-Fallavier ont empêché trois jours durant l'accès au site à tous les camions de livraison. Les magasins du sud de la France, approvisionnés par le centre isérois risquaient la rupture de stock. 

Les grévistes réclament une augmentation de la part fixe de leurs salaires. Le juge prendra sa décision demain matin. En attendant le piquet de grève est maintenu.

Sur le même sujet

Ain: Annulation du Ragnard Rock Festival

Près de chez vous

Les + Lus