L'INRIA de Grenoble orchestre une représentation artistique virtuelle en 3D

Elle danse en direct avec ses clônes et de lointains musiciens
Elle danse en direct avec ses clônes et de lointains musiciens

A Grenoble, les chercheurs de l'INRIA viennent d'orchestrer une véritable performance technique et artistique de réalité virtuelle. 

Par Françoise Guais

Sous le regard d'une dizaine de caméras, une danseuse évolue sur la musique d'artistes qui jouent en direct dans différents pays. C'est déjà étonnant. Les musiciens sont à Poznan et Barcelone. Plus étonnant encore, le clone 3D de la danseuse est immédiatement mis en scène avec les vidéos des musiciens. Les informations sont assemblées à Barcelone avant d'être envoyées à Vilnius. Le tour (d'Europe) est joué! 

 / © Inria
/ © Inria

Cette expérience artistique inédite des chercheurs de l'INRIA (Institut de recherche en sciences numériques de Grenoble) s'inscrit dans un projet européen de développement des outils de visualisation 3D. 

La danseuse et ses clones
Intervenants : Andrea Just-Herruzo, danseuse; Bruno Raffin, chercheur en sciences numériques INRIA; Matthijs Douze, Ingénieur en informatique INRIA

Outre le cinéma, la télévision ou les jeux vidéos, les applications potentielles sont multiples: de la formation professionnelle à la chirurgie ou à la "télé-présence"(téléconférence en 3D).

Xavier Schmitt, le reporter de France 3 Alpes, s'est aussi prêté au jeu. 

© inria
© inria




Sur le même sujet

SUN TRIP : l'arrivée à Lyon 2/2

Près de chez vous

Les + Lus