Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Au Col de Porte, en Isère, des chercheurs examinent la neige

© France 3 Alpes
© France 3 Alpes

Les conditions de neige actuelles sont scrutées avec attention dans les stations de sport d'hiver aprés l'avalanche de Tignes lundi 13 février 2017. Depuis 1960, le centre d'étude de la neige basé au Col de Porte, en Isère, délivre des informations précieuses sur le manteau neigeux au fil des ans.

Par Cyrielle Cabot

Au Col de Porte, dans le massif de la Chartreuse, les chercheurs du centre d'étude de la neige travaillent dans leur laboratoire à ciel ouvert. Leur objet d'étude : la neige tombée depuis le début de l'hiver.

Le résultat est sans appel. Dans cette petite station située à 1325 mètres d'altitudes, le manteau neigeux est peu épais, 60 cm seulement. 

Skier sans danger ? 

Yves Lejeune, chercheur, le décortique couche après couche. Plus il puise en profondeur, plus il accède à de la vieille neige. Il détermine ainsi si la couche de neige est dangereuse pour les skieurs, c'est à dire, si elle repose sur une base fragile. 

Aujourd'hui, si le manteau neigeux se stabilise, les conditions de neige restent trés variables selon les pentes, les altitudes et les massifs. Il est recommandé de consulter les Bulletins d'Estimation du risque Avalanche de Météo France, avant d'envisager une sortie en ski ou en raquettes.

Voir le reportage de Jean-Christophe Solari, Dominique Bourget et Jean-Jacques Picca.
Au Col de Porte, en Isère, des chercheurs examinent la neige
Yves Lejeune, chercheur responsable du laboratoire du Col de Porte Samuel Morin, directeur du Centre d'Etude de la Neige, Météo France / CNRS

 

Sur le même sujet

Les réactions dans le Puy-de-Dôme après la nomination du Premier Ministre

Près de chez vous

Les + Lus