Center Parcs de Roybon : mystère autour d'un incendie chez les “zadistes”

La cabane « Palette Palace » qui a été un lieu de réunions, de vie depuis le début à été entièrement détruite dans un incendie début octobre / © zadroybon
La cabane « Palette Palace » qui a été un lieu de réunions, de vie depuis le début à été entièrement détruite dans un incendie début octobre / © zadroybon

Les « zadistes », qui campent depuis trois ans dans la forêt de Roybon pour lutter contre le projet Center Parcs, disent avoir été victimes d’un « sabotage » au début du mois d'octobre 2017. L’une de leurs cabanes aurait été brûlée intentionnellement par des défenseurs du projet.

Par France 3 Alpes

En lieu et place de la cabane, un tas de cendres.

Début octobre, en plein après-midi, la cabane baptisée « Palette Palace » par les zadistes a brûlé dans un incendie.

Le même jour, selon les zadistes, quatre arbres ont été en partie coupés, de manière à tomber sur « Saboté », un autre lieu de vie des opposants au projet de Center parcs. Mais la cabane a pu être préservée si l'on en croit les altermondialistes.

© zadroybon
© zadroybon

Il semble que la tension monte sur la ZAD (zone à défendre) de Roybon.

Car l'incendie pourrait être un incendie volontaire provoqué par des défenseurs du projet Center Parcs au coeur de la forêt des Chambarans. 

C'est en tout cas ce que l'on peut lire dans communiqué expédié par un mystérieux "marine2022".

Ces défenseurs du projet revendiquent plusieurs actions : l'incendie d'une partie de la maison forestière de la marquise en novembre 2015, celui de 16 ha de forêt fin mars 2016 et enfin celui de la cabane "Palette Palace" dans l'après-midi du vendredi 7 octobre précisent-ils.



Dans ce communiqué, particulièrement virulent, ils n'hésitent pas à proférer des menaces :

"On n'hésitera pas à recommencer, et s'il faut faire des victimes, c'est dommage mais on ne fait pas d'omelette sans casser d'oeufs (...) Dehors les gauchistes écolos !

Un Fake ?


Cette revendication est fausse selon Serge Perraud, le maire de Roybon, et Matthieu Chamussy, secrétaire général de la mairie, qui ont du mal à prendre le communiqué au sérieux. Selon le maire, cela pourrait être un incendie accidentel déclenché lors d'une fête en soirée.

L'une de nos équipes a tenté d'y voir plus clair. Sans succès.

Les "zadistes" ont lâché leurs chiens (dont un Rottweiler) sur les journalistes de France 3 en les menaçant de leur "casser la gueule" s'ils faisaient une image.

Un projet qui déchaîne les passions


Le projet de village de vacances, porté par Pierre & Vacances, prévoit la construction au coeur de la forêt des Chambaran de 1.000 cottages, commerces et restaurants ainsi que d'une bulle avec piscine et jacuzzi, à 29 °C. L'entreprise prévoit la création de 468 emplois équivalent temps plein.

La guerre entre les "pro" qui voient un intérêt économique et les "anti" qui crient au scandale écologique dure depuis plus de trois ans.

La justice administrative a mis un coup d'arrêt aux travaux entamés en 2014. La dernière décision de cette bataille judiciaire entre pro et anti date de décembre 2016 : la cour administrative d'appel de Lyon a alors confirmé l'illégalité d'un arrêté préfectoral, au titre de la loi sur l'eau.


Pierre & Vacances a saisi en février 2017 le conseil d'Etat sur ce contentieux.









Sur le même sujet

Lyon - Une cérémonie en hommage à Jean-Jules Jusserand

Près de chez vous

Les + Lus