Les bébés capables de détecter très jeunes la peur sur un visage selon une étude du CNRS de Grenoble

© Pixabay
© Pixabay

L'étude est publiée en France par le magazine Sciences et Avenir. D'après une étude menée par le CNRS de Grenoble, les bébés seraient capables de détecter la peur sur un visage dès l'âge de 3 mois et demi.

Par Yann Gonon

Ce sont les chercheurs du laboratoire de psychologie et neurocognition de l'Université Grenoble Alpes (CNRS) qui ont mené les recherches. Leurs travaux, publiés dans la revue scientifique "Proceedings of the Royal Society Part B : Biological Sciences" ont été mis en lumière par le magazine Sciences et Avenir. 

Les scientifiques grenoblois se sont intéressés à la façon dont les nourrissons réagissaient au sentiment de peur. Et plus précisément à la manière dont ils détectaient la peur sur un visage.

Différentes images leurs ont été montrées. Les chercheurs ont ainsi découvert que dès 3 mois et demi, "les nourrissons avaient un avantage pour la détection des visages de peur par rapport aux visages souriants".

L'étude ne dit pas pour l'instant "quels éléments (bouche, yeux, sourcils) dans le visage attirent l'attention du nourrisson" nuance l'article de Sciences et Avenir. 

Toute l'étude est à découvrir ici.


Sur le même sujet

La boxe de rue initiée à Issoire (Puy-de-Dôme)

Près de chez vous

Les + Lus