Le député de l’Isère, Olivier Véran, veut supprimer les allocations familiales pour les plus aisés

© JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
© JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Dans une interview accordée au Figaro ce 29 septembre, le député de l'Isère Olivier Véran, qui est aussi rapporteur général de la commission des affaires sociales de l’Assemblée, jette un pavé dans la mare. Il propose tout simplement de supprimer les allocations familiales pour les plus aisés.

Par Anne Hédiard

« Je veux étudier la fin de l’universalité des allocations familiales »

Cette petite phrase prononcée par le député LREM de l’Isère Olivier Véran dans une interview pour Le Figaro n’est pas passée inaperçue.


Car le sujet n’est pas nouveau. Et il est particulièrement sensible.

Jusqu’en 2015, toute famille assumant la charge de deux enfants ou plus recevait un montant de prestation identique en fonction du nombre d’enfants. Et ceci quel que soit le montant des revenus.

Ce principe d’universalité des prestations familiales a été remis en cause par le gouvernement de Manuel Valls qui a appliqué à sa place une modulation de l’aide en fonction des revenus du foyer.

Aujourd’hui, le rapporteur général de la commission des affaires sociales de l’Assemblée veut aller encore plus loin et ouvre le débat.

Il propose de supprimer purement et simplement ces aides aux familles les plus aisées.

Une économie de plus de 400 millions d’euros qui pourrait permettre, selon Olivier Véran, une redistribution aux familles monoparentales et celles en situation de précarité.
 

Olivier Véran propose de supprimer les allocations familiales aux familles aisées



 

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Mélenchon à Grenoble

Près de chez vous

Les + Lus