Grenoble : carton plein pour la première édition du Hero Festival

Les cosplayers, ce sont ceux qui se déguisent, pour rendre hommage à un personnage de jeux vidéo, de comics, de cinéma... / © Celine Aubert-Egret / France 3 Alpes
Les cosplayers, ce sont ceux qui se déguisent, pour rendre hommage à un personnage de jeux vidéo, de comics, de cinéma... / © Celine Aubert-Egret / France 3 Alpes

Le premier Hero Festival de Grenoble se déroulait à Alpexpo les samedi 6 et dimanche 7 mai, pour le plus grand bonheur des geeks, cosplayers et des fans de comics.

Par Cécilia Sanchez

Les cosplayers étaient au rendez-vous pour l'arrivée du Hero Festival à Grenoble. Mais il y avait aussi les fans de comics, de mangas, de cinéma ou encore de jeux vidéo...


Dans les allées bondées d'Alpexpo, on a croisé des apprentis Jedi, Captain America, Harry Potter, des jeunes filles adeptes du kawaii, qui se rêvent en héroïnes de manga, des geeks à la recherche de vieilles consoles, la DeLorean pour un retour vers le futur, des steampunks ou encore des Mario et des Luigi...

Kawaii et steampunks

Etre kawaii, c'est une esthétique vestimentaire qui met le rose, la dentelle avec des accessoires représentant des personnages de dessins animés, des animaux, comme Hello Kitty. Les steampunks, entre fantasy et science-fiction, arborent fièrement des vêtements inspirés de l'époque victorienne, aiment les machines bizarres et s'interrogent sur la notion de temps et le futur.


Cette année, l'indétrônable Captain America et la rebelle Harley Quinn sont les costumes les plus populaires. Mais ce dimanche, celle que tous attendent, c'était Natalie Tena, l'actrice qui interprète la sauvageonne Osha dans la très populaire série de HBO Game of Thrones et l'auror Nymphadora Tonks dans la saga des sorciers Harry Potter.



Un bar de Grenoble, le Meltdown, faisait aussi partie de la fête. Il a organisé des tournois de jeux vidéo. Une première réussie pour l'équipe du Hero Festival, qui s'est lancée en 2014 à Marseille et attire 40.000 visiteurs. Ils ont investi plus de 250.000 euros.

Le succès du premier Hero festival à Grenoble
Interviewée : Annabelle Fouques, coorganisatrice salon HeroFestival Reportage réalisé par Françoise Guais, Dominique Semet et Thao Huynh

 

Sur le même sujet

Mélenchon à Grenoble

Près de chez vous

Les + Lus