A Grenoble, un “code de la rue” pour que vélos, piétons et voitures partagent mieux l'espace public

Comment faire pour que vélos, piétons et automobilistes partagent mieux l'espace public ? Dans l'agglomération de Grenoble, un "code de la rue" rappelle à chacun les règles d'une bonne cohabitation.

Par Yann Gonon

Un ballet de piétons, de voitures et de cyclistes qui respectent, plus ou moins, les règles en vigeur. Nous sommes à Grenoble, à l'angle du cours Jean Jaurès et de l'avenue de Vizille. Et puis, il y a ces vélos qui empruntent les trottoirs. Pour eux, l'amende pourra aller jusqu'à 22 euros.

Avec l'évolution des modes de déplacement et la montée en puissance du vélo, l'agglomération grenobloise a réfléchi à un "code de la rue". Il s'agit d'un rappel des principes et règles de base pour chacun. 

Si certains sont convaincus, pour d'autres, cette initiative, qui repose sur le bon vouloir de chacun, ne va rien changer.

La Métro assure que cette campagne de sensibilisation ira de pair avec un renforcement des contrôles.

Disponible dans les mairies et les agences de mobilité de l'agglomération grenobloise, ce rappel des bons usages de l'espace public prendra aussi la forme de petites cartes distribuées dans certains commerces du centre ville. 


Code de la rue
Intervenants : Yann Mongaburu, président du Syndicat mixte des transports en commun (SMTC). Reportage : Aurélie Massait - Yves-Marie Glo.

 

Sur le même sujet

Une exposition sur le contrôle au faciès fait polémique à Grenoble

Près de chez vous

Les + Lus