Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

A Grenoble, le festival de cinéma Ojoloco par l'asso Fa Sol Latino

62 longs-métrages et une quinzaine de réalisateurs invités. Orchestré par les étudiants de l'asso "Fa Sol Latino", la 5e édition du festival de cinéma ibérique et latino Ojoloco bat son plein au Méliès, à la cinémathèque de Grenoble, et sur le campus de Saint-Martin-d'Hères jusqu'au 2 avril. 

Par Jean-Christophe Pain


Rober est vénézuélien, José mexicain. En tournée en France, ces deux jeunes réalisateurs enchainent les festivals de cinéma latino-américain... Toulouse, Biarritz, Chambéry, et aujourd'hui Grenoble. Ils présentent devant le public leurs premiers films.

"El charro de Toluquilla" par José Villalobos
"El charro de Toluquilla" par José Villalobos


Le documentaire de José Villalobos, "El charro de Toluquilla" met en scène Jaime, un macho mexicain, musicien flamboyant, amoureux des femmes mais aussi séropositif. José a filmé durant quatre ans ce mariachi solitaire avec ses joies et ses fêlures.

"Tout ce qui est dans le film est vrai : la relation de Jaime avec sa famille, sa fille, son cheval. Les années passées auprès de lui m'ont permis de construire le film comme une fiction, mais il s'agit bien d'un documentaire. Le public me demande souvent s'il s'agit d'une fiction. Je leur réponds souvent que c'est ce que vous appelez en France du cinéma vérité !"


"El Amparo" par Rober Calzadilla
"El Amparo" par Rober Calzadilla


A l'inverse, "El Amparo" est bien une fiction, mais tirée d'un fait réel. En 1988, à la frontière entre Venezuela et Colombie, 15 pêcheurs d'un village sont capturés par un groupe paramilitaire. Seuls deux survivront. En adaptant ce drame politique et humain, Rober Calzadilla n'imaginait pas toucher un public international, encore moins être primé comme à Marseille et Biarritz.

"Au départ, ma démarche était modeste mais très vite, la sélection du film dans plusieurs festivals étrangers m'a permis de le présenter à un plus large public qui l'a bien reçu. J'en suis le premier surpris, mais je pense que son authenticité, son honnêtété ont touché les spectateurs."


Le festival ciné latino Ojoloco
Intervenants : José Villalobos Réalisateur mexicain, Rober Calzadilla Réalisateur vénézuélien Equipe France 3 Alpes : Damien Borrelly, Dominique Bourget, Théo Guimier et François Hubaud.


Porté par les étudiants cinéphiles de l'association Fa Sol Latino, ce cinquième festival Ojoloco se poursuit jusqu'au 2 avril.


Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Emmanuel Macron et les Alpes : retour sur deux ans et demi de visites

Près de chez vous

Les + Lus