À Grenoble, les policiers demandent le retrait d'une exposition dénonçant les contrôles au faciès

Les affiches de l'exposition recouverte par celles collées par les policiers ce vendredi 20 octobre. / © Françoise Guais
Les affiches de l'exposition recouverte par celles collées par les policiers ce vendredi 20 octobre. / © Françoise Guais

Une vingtaine de policiers se sont rassemblés, ce vendredi 20 octobre, pour protester contre une exposition dénonçant les contrôles au faciès installée place de Verdun à Grenoble. 

Par AR

"On ne fait pas de discrimination" réagit Philippe Lepagnol, du syndicat Alliance Police. Comme lui, des policiers du syndicat "Alliance Police Nationale" des commissariats de Grenoble, Voiron, Vienne, et Bourgoin-Jallieu ont dénoncé une exposition qui, selon eux, véhicule une "haine anti-flics" et constitue une provocation, surtout en raison de son emplacement, face à la préfecture de l'Isère.  

Cette exposition, qui débuté le 7 octobre et doit durer jusqu'à fin novembre, dénonce les contrôles au faciès. Elle avait déjà fait l'objet de critiques du syndicat Alliance. 

Ce vendredi, les affiches ont été recouvertes par d'autres posters sur lesquels on peut lire "stop à la haine anti-flics". La vingtaine de policiers présents ont demandé le retrait de l'exposition. 

 

Manifestation de policiers à Grenoble contre une exposition dénonçant le contrôle au faciès
Intervenant : Philippe Lepagnol, Alliance Police Nationale Equipe : GUAIS Françoise, RAPUC Nathalie, HUYNH Thao - France 3 Alpes

 

Sur le même sujet

Plan de gestion des déchets à Grenoble

Près de chez vous

Les + Lus