Olivier Véran, le Grenoblois futur pilier de la majorité

© JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
© JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Avec sa très large victoire, l'ancien suppléant PS de Geneviève Fioraso fait son grand retour à l'Assemblée nationale. Cette fois, Olivier Véran porte les couleurs de la République en Marche. Son expérience devrait faire de lui un élément fort de la nouvelle majorité. 

Par J.G.

A 37 ans, le voilà à nouveau député. Un poste qu'Olivier Véran avait déjà occupé de 2012 à 2015. Il était alors le suppléant de la socialiste Geneviève Fioraso, nommée ministre de l'Enseignement supérieur. Auteur de plusieurs rapports et nommé à la tête de plusieurs missions ministérielles, il quitte l'Assemblée nationale quand Geneviève Fioraso démissionne du Gouvernement et récupère donc son fauteuil de députée. L'une de ses propositions de loi, sur l'interdiction de défiler pour les mannequins anorexiques l'a propulsé sur le devant de la scène dans les médias nationaux. 

Neurologue et diplômé de Sciences-Po


Neurologue, praticien hospitalier au CHU de Grenoble, Olivier Véran est donc logiquement un spécialiste des questions de santé. Lorsqu'il s'engage aux côtés d'Emmanuel Macron, dès le printemps 2016, il prend en charge l'écriture du volet "santé" dans le projet présidentiel du candidat "En Marche". Car en marge de ses études de médecine, il a mené un cursus en gestion et politique de santé à Sciences-Po Paris. 

Pressenti au Gouvernement 


Proche du nouveau président, dont il vante l'intelligence et le sens de l'écoute, Olivier Véran fut pressenti lors de la constitution du Gourvernement pour devenir ministre de la santé. Las, Agnès Buzyn a finalement été choisie. Mais sa proximité avec le chef de l'Etat devrait être un atout pour Olivier Véran qui peut aussi miser sur son expérience pour se démarquer et prendre davantage de responsabilités dans une majorité où la plupart des élus sont des novices en politique. 

Marié, père de deux enfants, Olivier Véran vit à Corenc après avoir effectué la totalité de ses études dans le département de l'Isère. Il est également conseiller régional d'opposition depuis décembre 2015. 




A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Mélenchon à Grenoble

Près de chez vous

Les + Lus