Pas de cantine à Grenoble en raison d'une nouvelle grève ce jeudi 16 novembre

© France 3.
© France 3.

Ce jeudi 16 novembre 2017, les enfants seront une nouvelle fois privés de cantine à Grenoble comme dans de nombreuses villes de France. La faute à une nouvelle grève nationale contre "les réformes libérales" du gouvernement.

Par Yann Gonon

Sandwich ou repas à la maison, une nouvelle fois, il faudra s'organiser ce jeudi 16 novembre 2017. En raison d'une nouvelle grève nationale contre les "réformes libérales" du gouvernement, de nombreux services publics seront perturbés. A Grenoble, pas de cantine, les enfants seront accueillis "si les professionnels sont en nombre suffisant" avertit la mairie.

Dans un communiqué publié ce mardi, la mairie de Grenoble explique : "la décision d’annulation de la restauration est liée à l’impossibilité de garantir par avance la livraison, la préparation/mise en chauffe, le service et l’encadrement des enfants dans chacune des écoles".

Concrètement, aucun repas ne sera préparé et encore moins servi aux enfants. Ces derniers pourront cependant être accueillis avec un repas froid fourni par les parents mais, encore une fois, s'il n'y a pas trop de grévistes parmi les personnels. La mairie recommande ainsi de bien se renseigner en amont sur les capacités d'accueil.

Enfin, même chose pour la garderie du matin et le périscolaire de 16 heures qui ne seront assurés que si les professionnels sont en nombre suffisant. 

La CGT et Force Ouvrière organisent ensemble, ce jeudi 16 novembre 2017, une journée de mobilisation contre les réformes "libérales" du gouvernement, une première depuis le début du quinquennat. Le mot d'ordre de cette journée de grèves et de manifestations, également à l'appel de Solidaires, de la FSU et d'organisations de jeunesse (Unef, UNL, Fidl), est large, et vise aussi bien les salariés du privé que du public. 

 

Sur le même sujet

Mort de David Poisson: une cellule psychologique mise en place pour les descendeurs français

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne