Élections 2017
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

Possible ministre de la Santé, la longue attente d'Olivier Véran

© JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
© JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Le médecin de Grenoble Olivier Véran s'est montré serein mardi soir à Paris. Considéré comme l'un des probables ministres de la Santé du gouvernement d'Edouard Philippe, il était favori jusqu'à l'apparition de plusieurs rivaux, à droite. Il attend désormais son coup de fil.

Par Quentin Vasseur

Olivier Véran prendra-t-il place dans quelques jours au 14, avenue Duquesne à Paris ? L'ex-député isérois, médecin neurologue au CHU de Grenoble et référent santé au sein d'"En Marche !", attend le coup de téléphone qui pourrait lui annoncer son futur poste.


Interrogé à Paris, le médecin qui était jusqu'à mardi le favori temporise. "Je suis extrêmement calme et serein parce que je suis candidat aux élections législatives et quand on est candidat pour être député de la majorité "En Marche !", on a intérêt à être calme et serein !"

De toute façon, moi je veux agir pour le système de santé


Pour lui, le ministère et l'hôpital ne sont pas si éloignés : "Prendre des décisions, agir dans l'urgence, savoir trancher, ça fait partie des qualités qu'on me demande quand je porte la blouse blanche" Il reconnaît toutefois de nombreuses sollicitations de la part d'amis et du milieu médical, qui "animent un peu ma journée."


"De toute façon, moi je veux agir pour le système de santé" conclut-il, "quelle que soit la place que le président de la République me confiera, ou non.

L'Isérois Olivier Véran "extrêmement calme et serein" dans la compétition pour le ministère de la Santé

Qui sont les autres candidats ?


Pour équilibrer le gouvernement d'Édouard Philippe entre gauche et droite, le ministre de la Santé pourrait venir des Républicains.

Plusieurs noms circulent, notamment celui d'Arnaud Robinet, 42 ans, maire de Reims (Marne) et également practicien hospitalier en pharmacologie, ou celui du maire de Tourcoing (Nord) Gérald Darmanin, 34 ans, juriste de formation.

D'autres candidats au poste étaient évoqués en début d'année, lorsque Emmanuel Macron annonçait qu'il voulait nommer un médecin au ministère de la Santé.

C'était le cas de Jean-Louis Touraine, 71 ans, spécialiste de l'immunologie, député PS du Rhône et conseiller municipal de Lyon, ou bien Michel Amiel, 62 ans, sénateur des Bouches-du-Rhône et ancien membre du Parti Socialiste.

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017 SUR FRANCE INFO

Bibliothèques Alliance, Hauquelin et Prémol : les négociations s'ouvrent entre la ville de Grenoble et les collectifs

Près de chez vous

Les + Lus