Son AVS ne se présente pas : rentrée scolaire incertaine pour Nathan, enfant autiste, à Grenoble

Nathan pourra-t-il aller à l'école demain ? / © DR
Nathan pourra-t-il aller à l'école demain ? / © DR

Ce lundi matin, Nathan, 7 ans, devait faire sa rentrée en CP à l'école Paul Bert à Grenoble. Mais son AVS, l'auxiliaire de vie scolaire nommée pour aider le jeune garçon autiste dans son parcours scolaire, ne s'est pas présentée. 

Par AR

"Chaque année, c'est la même chose. Le service de recrutement des AVS ne rouvre qu'une semaine avant la rentrée" déplore Anaïs Berkowicz, mère de Nathan, 7 ans. C'est ainsi qu'elle apprend, mardi 29 août, qu'une AVS est recrutée pour accompagner son fils à l'école, pour 18 heures par semaine. 

L'auxiliaire ne se présente pas 


Mais ce lundi 4 septembre au matin, alors que Nathan, âgé de sept ans, fait sa rentrée en CP à l'école Paul Bert, l'auxiliaire n'est pas là.

L'AVS est-elle absente pour des raisons de santé ? S'est-elle trompée d'établissement ? Ni Anaïs Berkowicz ni les responsables de l'école ne sont informés de la situation.

En urgence, l'école fait appel à une professeure remplaçante pour permettre au moins à Nathan de faire sa rentrée en même temps que ses petits camarades.


Je ne sais pas si Nathan pourra aller à l'école demain 


"Demain, je ne sais pas ce qu'il va se passer. J'ai appelé l'Education Nationale, qui m'assure qu'une solution sera trouvée rapidement. Je dois reprendre le travail jeudi, mais si Nathan n'a pas d'AVS, comment vais-je faire ?" s'interroge Anais, en colère. Elle multiplie les appels téléphoniques pour tenter de débloquer la situation. 

"Malgré les engagements politiques, tout est fait pour que les enfants autistes soient en situation d'échec" juge Anais Berkowicz. 

"Ils ont besoin de stabilité. C'était déjà compliqué avec un changement d'école et de maître, mais sans AVS, la rentrée a été vraiment difficile pour Nathan"

 
 

"Tous les moyens sont là"

Lorsqu'on demande à faire un point sur le recrutement des AVS pour la scolarité des enfants autistes à Grenoble auprès du rectorat, le service spécialisé nous renvoie vers le service de communication. Lequel nous assure que "tous les moyens sont là pour le recrutement" et qu'il doit s'agir d'un cas particulier.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Mélenchon à Grenoble

Près de chez vous

Les + Lus