Une trentaine de militants du Parti de Gauche rendent leur carte à Grenoble

Décidément oppposés au "Plan de sauvegarde des Services publics" de la majorité municipale, ces militants du parti de la première adjointe d'Eric Piolle, ont choisi de démissionner collectivement du PG38, pour rester en accord avec leurs convictions et continuer à les défendre.

Par Céline Serrano

La grogne monte au sein de la majorité municipale depuis l'annonce du "Plan de sauvegarde des Services publics" en juin 2016, qui prévoit notamment une réduction de 150 postes et la fermeture de trois bibliothèques de quartier.

Pour les démissionnaires du Parti de Gauche, la mise à l'écart du groupe Rassemblement Citoyen, de la Gauche et des Écologistes, de la conseillère municipale PG Bernadette Richard-Finot pour son abstention lors du vote du budget 2017 le 19 décembre dernier, "est la goutte qui a fait déborder le vase".

Dominique Mulé, ancien secrétaire départemental du PG 38 fondé en 2008 et qui comptait une centaine d'adhérents jusqu'à la démission de 32 membres ce 26 janvier, cette décision marque à la fois leur opposition à l'adoption de ce Plan de sauvegarde sans concertation, et leur mécontentement face à des instance locales et nationales du Parti de Gauche qui exigent "un soutien inconditionnel à l'action de la majorité municipale".

Par ailleurs Dominique Mulé déclare continuer à soutenir la campagne de la France Insoumise pour la candidature présidentielle de Jean-Luc Mélenchon, "qui rassemble au-delà du Parti de Gauche".

De leur côté, les deux élus de la majorité municipale Guy Tuscher et Bernadette Richard-Finot qui s'étaient abstenus lors du vote du budget, estiment que "l'engagement de la campagne municipale était de co-construire un budget avec les habitants. La majorité a décidé de procéder autrement. Nous avons simplement montré notre désaccord en nous abstenant. Notre abstention n'a pas mis en danger le vote du budget. Depuis, la majorité a estimé que nous nous étions auto-exclus".
Ils ont ont décidé de créer leur propre groupe appelé "Ensemble à gauche".


A lire aussi

Vos commentaires

Sur le même sujet

SUIVEZ L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017 SUR FRANCE INFO

Réservations en hausse dans les stations savoyardes pour les vacances d'hiver

Actualités locales

Les + Lus