Le groupe Lactalis campe sur ses positions et demande toujours sa propre station d'épuration

Site Lactalis à Saint-Just-de-Claix (Isère) / © France 3 Alpes
Site Lactalis à Saint-Just-de-Claix (Isère) / © France 3 Alpes

Le bras de fer qui oppose le groupe Lactalis au Maire pourrait durer encore longtemps. Au centre de la polémique, le raccordement de la fromagerie L'étoile du Vercors (Groupe Lactalis) à la station d'épuration communale...Refus de Lactalis qui préfère construire une station autonome. 

Par F.E

Lactalis et la Mairie de Saint-Just-de-Claix, une histoire qui dure depuis si longtemps qu'elle ne fait plus rire personne...Après avoir été pointée du doigt une nouvelle fois dans la presse ces dernières semaines, le groupe Lactalis à défaut de répondre aux questions des journalistes, s'est "fendu" du communiqué suivant :

"LE GROUPE LACTALIS CONFIRME SA VOLONTE DE CONSTRUIRE SANS DELAI UNE STATION D’EPURATION A SAINT-JUST-DE-CLAIX ET DEMANDE AU MAIRE DE DELIVRER LE PERMIS DE CONSTRUIRE.
Depuis plusieurs années le Groupe Lactalis est en discussion avec le Maire de Saint-Just-de-Claix autour des autorités départementales et des services de l’Etat, afin de démarrer la construction d’une station d’épuration pour traiter les effluents de la fromagerie, qui emploie 140 personnes .

La situation date d' il y a 30 ans, bien avant la reprise du site par le Groupe Lactalis en 2011. Depuis, le Groupe Lactalis a mandaté des études qui ont montré que le raccordement à la station intercommunale n’était techniquement pas pérenne et ne pouvait recevoir le type d’effluents de la fromagerie sans pénaliser son fonctionnement.

Mr le Maire de Saint-Just sait d’ailleurs très bien qu’il ne s’agit pas uniquement de raccorder simplement la sortie des effluents mais qu’il est nécessaire de construire un bassin de prétraitement pour lequel il devra nous délivrer un permis de construire alors même qu’il refuse de délivrer aujourd’hui un permis pour une station autonome sur le site"

Les détails techniques des investissements qui sont de 2 millions d’euros ont été largement partagés avec les services compétents de l’Etat et ont donc amené le Groupe Lactalis à déposer en mairie de Saint-Just un quatrième permis de construire pour cette station d’épuration autour de la fromagerie.

Ce permis de construire est à ce jour bloqué par le Maire de Saint-Just.
Le Groupe Lactalis maintient sa volonté de démarrer les travaux afin de résoudre ce problème, plutôt que d'alimenter des polémiques stériles par des déclarations erronées dans les médias.



 


A lire aussi

Sur le même sujet

Rush chez les producteurs de sapins

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne