Levothyrox : un habitant du Touvet, en Isère, dénonce un “nouveau scandale sanitaire”

Pour lui, l'affaire du Levothyrox, le médicament pour soigner les problèmes de thyroïde dont la formule a été modifiée, constitue un "nouveau scandale sanitaire". Soigné sans problème depuis 15 ans, un habitant du Touvet en Isère, fait partie des milliers de patients dont la santé s'est dégradée. 

Par Yann Gonon

Jean-Pierre Désigaux est un homme en colère. Ancien basketteur de haut-niveau, aujourd'hui éducateur spécialisé, il était traité depuis 15 ans pour une hypothyroïdie sans que jamais cela ne lui pose réellement de problème. Pourtant, tout a changé au printemps dernier quand le laboratoire Merck a changé la formule de son médicament, le Levothyrox. Depuis, Jean-Pierre multiplie les ennuis de santé comme plusieurs milliers de patients en France qui ont décidé de signer une pétition.

Un défaut de communication ? 


"Ma femme quand elle est allée à la pharmacie prendre les boites dont j'avais besoin, il y avait une nouvelle présentation mais on lui a jamais dit qu'il y avait un changement de formulation" raconte Jean-Pierre Désigaux. Et c'est de là que serait parti le problème. En avril dernier, le laboratoire qui fabrique le Levothyrox, le médicament le plus utilisé pour soigner les problèmes de thyroïde, décide d'en changer la formulation. Il sera plus fortement dosé et deux excipients nouveaux seront ajoutés pour remplacer le lactose considéré comme allergisant.

Très vite, Jean-Pierre note une dégradation de son état de santé. D'abord des petits étourdissements, qu'il ne pense pas à relier à son changement de médicament. Et puis, "le 11 avril, ça a commencé. J'étais en voiture, l'impression de ne pas être net, d'avoir une vision floue, la tête qui tourne ... et ça n'a fait que s'amplifier".

Jean-Pierre consulte un ORL, un ophtalmo, mais personne ne comprend ce qui se passe. Grosse fatigue, tremblements, palpitations, insomnies, problèmes visuels et surtout des sensations vertigineuses angoissantes et invalidantes, son état de santé est de plus en plus préoccupant. Au final, la dépression guette et Jean-Pierre est contraint d'arrêter son travail.

Jean-Pierre comprend tout en regardant les informations


C'est en regardant les informations ces dernières semaines que Jean-Pierre va trouver l'origine de ses ennuis de santé : "c'est depuis que j'ai vu dans la presse ce problème de Levothyrox que j'ai compris. J'avais les symptômes, les effets secondaires décrits par nombre de personnes".

Convaincu que ses problèmes viennent bien du changement de formulation du nouveau Levothyrox, Jean-Pierre a décidé de signer la pétition nationale qui rassemble déjà plus de 140 000 signataires. Tous réclament le retour à l'ancienne formule du médicament : "Il est urgent que l’ANSM et le laboratoire Merck fassent volte-face avant que des décès ne surviennent au lieu de persister dans leur erreur" .




A lire aussi

Sur le même sujet

Mélenchon à Grenoble

Près de chez vous

Les + Lus