Les pompiers de l’Isère rencontrent le préfet pour discuter de leurs conditions de travail

Ce mardi 13 juin, les syndicats des pompiers de l’Isère ont réclamé une entrevue à la préfecture afin de discuter de leurs conditions de travail.

Par AT

Pour la deuxième fois, cette année, les syndicats des pompiers de l’Isère sollicitent la préfecture. En cause, les attaques subies lors de leur intervention pendant l’incendie du collège de la Villeneuve, dans la nuit du samedi 10 au dimanche 11 juin 2017.

"Nous en avons assez de travailler dans un climat d’insécurité. Nous avons dû attendre l’arrivée de la police soit environ 20 minutes à regarder les flammes sans pouvoir commencer notre intervention. Nous recevions des projectiles en tous genre", a expliqué Stéphane Favier, du Syndicat des pompiers autonomes.

"Nous savons qu’il ne s’agit que d’un petit groupe qui est à l’origine de ces attaques, mais elles sont systématiques quand nous intervenons dans des secteurs difficiles" , rajoute-t-il.

Un manque d’effectif


S’ajoute à ça, selon les syndicats, un problème d’effectif : "Nous manquons de moyens humains et nous nous retrouvons parfois dans l’obligation de faire appel à des brigades situées parfois à plusieurs centaines de kilomètres des lieux d’interventions."

"Certes, nous avons fait des économies sur les six dernières années, mais à quel prix humainement parlant. Les hommes sont à bout, bientôt, ils ne pourront plus aller sur le terrain, si nous continuons comme ça. Nous espérons être entendus par la préfecture", affirme Stéphane Favier.

Sur le même sujet

Ain: Annulation du Ragnard Rock Festival

Près de chez vous

Les + Lus