Tour de France handibike : Jonathan Josse termine sa deuxième étape aux Deux Alpes, en Isère

© Photo Facebook "le pari fou de Gino"
© Photo Facebook "le pari fou de Gino"

De Saint-Brévins-les-Pins aux Deux-Alpes, Jonathan Josse a parcouru 2520 km à la seule force des bras sur son handibike. Il termine, ce mercredi 11 octobre, la deuxième étape d'un tour de France dans lequel il s'est lancé pour sensibiliser à la sécurité routière.

Par Anne Hédiard

Il est arrivé à la station des 2 Alpes vers 17 heures ce mercredi 11 octobre 2017. Un comité d'acceuil l'attendait !

Jonathan Josse, paraplégique après un accident de la route, s'est lancé, l'an passé, dans un «pari fou» : effectuer le tour de France, en suivant les frontières, au guidon d'un handbike. La deuxième étape, de Saint-Brévins-les-Pins en Loire-Altantique aux Deux-Alpes en Isère vient de s'achever.

2 520 km parcourrus en 32 jours à la seule force des bras. 

Il roule pour la sécurité routière


Son Tour de France, (le pari fou de Gino) Jonathan l'a entamé pour promouvoir le handbike et des valeurs du sport, pour sensibiliser la population au handicap mais aussi et surtout porter les messages de prévention de la sécurité routière.

Car Jonathan Josse est une victime de la route. A l'âge de 24 ans, il a perdu d'usage de ses jambes. Un automobiliste, qui venait de griller un stop, a percuté sa mobylette avant de prendre la fuite. 

Au centre de rééducation il découvre le vélo. Une passion qui ne le quittera plus. Parallèlement, il milite pour la sécurité routière et créé il y a un an son association LATIMAGINO.


Un tour de France en trois étapes


En 2016, lors de la 1ère étape, Jonathan Josse a parcouru 2 312 km, en partant de Bray-Dune dans le nord de la France jusqu’à Saint Brévin les Pins.

Cette année, pour la 2ème étape il a parcouru 2 520 km, entre Saint Brévins les Pins et les Deux Alpes. Trente deux jours de périple. Une étape compliquée pour Jonathan qui a souffert du vent le long des côtes françaises mais surtout des montées à son arrivée dans les Alpes.

C'était un combat


"C'était plus que du sport. C'était un combat" nous a-t-il confié précisant qu'il était parti en amateur et que les pignons et plateaux de son handibike n'étaient pas du tout adaptés à la montée des cols.

Mais la récompense était au bout du voyage. Jonathan a été accueilli comme un héros aux Deux-Alpes. David Smétanine et Forian Jouanny avaient notamment fait le déplacement pour le féliciter.


"J'ai trouvé ça super cool de leur part" s'est réjouit Jonathan. "On se comprend dans l'effort. Pour nous c'est plus que du sport, c'est du dépassement de soi".

Jonathan a réussi son pari. Il se lancera en septembre 2018 dans la 3è étape de son tour de France entre les Deux Alpes et Bray-Dune.

En attendant, il est impatient de retrouver son petit garçon de trois ans qui l'attend à la maison. Timéo, fan de la première heure. "Il a dit à sa maman que j'étais son super-héros" nous a-t-il confié, particulièrement ému.


Sur le même sujet

Cybercriminalité : les entreprises sensibilisées à Clermont-Ferrand

Près de chez vous

Les + Lus