Faute de concertation, la grogne monte au sein du personnel du CHU de Grenoble