Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Ligue 1 : Saint-Etienne peut à nouveau rêver d'Europe

Christophe Galtier, entraîneur de l'AS Saint-Etienne (fév.2016) / © MAXPPP
Christophe Galtier, entraîneur de l'AS Saint-Etienne (fév.2016) / © MAXPPP

Saint-Etienne, 7e de L1, est "en embuscade" pour l'Europe avant d'entrer dans le sprint final, a estimé l'entraîneur forézien Christophe Galtier dimanche après la victoire à Dijon (0-1), qui met fin à une série de six  matches -dont 4 de championnat- sans succès des "Verts".

Par AFP/CC

L'entraîneur forézien Christophe Galtier a estimé dimanche en conférence de presse que Saint-Etienne, 7e de L1, est "en embuscade" pour l'Europe avant d'entrer dans le sprint final, dimanche après la victoire à Dijon (0-1), qui met fin à une série de six  matches -dont 4 de championnat- sans succès des "Verts".

Christophe Galtier : "Ma première satisfaction est que le groupe est récompensé de ses efforts fournis depuis plusieurs semaines. Les joueurs ont été exemplaires dans un match que nous attendions difficile. Ils le sont tous. Nous étions dans une période au cours de laquelle nous ne parvenions pas à gagner et nous apprécions d'autant plus cette victoire. Nous avons rendu le match difficile à Dijon. Ce succès arrive avant une coupure de trois semaines pour nous. Derrière, nous aurons des matches contre des adversaires de la première moitié du tableau. Nous verrons où nous nous positionnerons".

Vous restez dans le coup pour l'Europe au moment du sprint final ?

Christophe Galtier : "Oui. J'ai suivi les résultats des équipes qui nous devancent, d'ailleurs fort logiquement. Nous sommes en embuscade. Il faut bien récupérer. Nous étions au 46e match de la saison. Nous avons quelques blessés et nous avons quelques joueurs partant en sélection et j'espère qu'ils auront du temps de jeu pour revenir affûtés afin d'être prêts sur le prochain match contre Nantes à domicile".

Vos joueurs ont-il manifesté plus d'envie que face à Metz (2-2) ?

Christophe Galtier : "C'est votre analyse. Contre Metz, l'envie était aussi d'aller vers l'avant mais nous avons été sanctionnés d'entrée. Nous n'avons pu concrétiser nos temps forts et quelques situations favorables. On n'est pas à l'abri d'un coup franc, spécialité de Dijon, ou de bons centres. Même à 1-0, je sentais que l'adversaire pouvait revenir. Dans l'ensemble, c'est un match qui va faire du bien à tout le monde, évidemment à mes joueurs mais aussi à mes supporters et à mes dirigeants.

C'est toujours important d'être présents dans le sprint avant les huit derniers matches. Ce n'est pas un soulagement. Les joueurs travaillent, sont appliqués mais c'est un regret de ne pas être récompensés par rapport aux efforts fournis, que ce soit contre Bastia ou Metz où nous n'avons pu faire mieux que deux résultats nuls. Il fallait stopper l'hémorragie des défaites. Nous restons sur deux nuls et une victoire. Cela permet de garder une cible devant. La réception de Nantes s'annonce intéressante".

Ligue 1 : 8 journées pour décrocher l'Europe

Au classement, Marseille (5eme) et Bordeaux (6eme) totalisent 46 points, l'AS 44. Si le trio de tête est intouchable, et Lyon à 6 longueurs, il reste 8 journées pour grapiller l'Europe. Avec du lourd au menu : Monaco ... à Monaco le 2 avril, Marseille ... au stade Vélodrome le 16 avril et le PSG dans le chaudron en dernière journée de championnat le 16 mai.
Bref, les hommes de Christophe Galtier ont (un peu) la pression.

Sur le même sujet

Plusieurs entreprises de Savoie étaient déjà préparées à la cyberattaque attaque WannaCry

Près de chez vous

Les + Lus