Limitations de l’usage de l’eau dans le Puy-de-Dôme, l’Allier et la Haute-Loire

Les départements du Puy-de-Dôme, de l'Allier et de la Haute-Loire en vigilance sécheresse. Des mesures de restrictions d'eau ont été mises en place / © PASCAL PAVANI / AFP
Les départements du Puy-de-Dôme, de l'Allier et de la Haute-Loire en vigilance sécheresse. Des mesures de restrictions d'eau ont été mises en place / © PASCAL PAVANI / AFP

Dans trois départements de l’Auvergne, des mesures de limitation des usages de l’eau ont été mises en place. Les débits des cours d’eau continuent de baisser. En cause : les fortes chaleurs de ces dernières semaines.

Par Aurélie Albert

Dès le 25 août, sur tout le département du Puy-de-Dôme, il faut limiter l’usage de l’eau. Le département est en situation de vigilance sécheresse. Aussi la préfecture a mis en place des mesures de restriction sur l’usage de l’eau (voir encadré ci-dessous).

Une situation qui n’est pas critique dans l’immédiat dans les cours d’eau et les nappes du Puy-de-Dôme. Le comité de suivi hydrologique note que le département connaît un déficit de précipitations lié aux fortes températures. Déjà au début du mois d’août des restrictions d’eau avaient été mises en place dans 14 communes du bassin versant du Cher.

Des mesures qui s’appliqueront jusqu’au 30 septembre 2017. Elles pourront être levées ou renforcées selon les besoins.

Dans le département de l’Allier, la situation est plus critique. Le seuil d’alerte a été franchi dans le bassin de la Bouble. Des mesures de restriction ont également été mises en place sur les bassins du Cher, de la Bouble et du Boublon, de l’œil-Aumance et du Sichon.

Le département de Haute-Loire est lui aussi en situation d’alerte. La préfecture a mis en place des interdictions provisoires d’usage de l’eau.
Le Cantal, quant à lui, n’est que partiellement touché par la baisse du débit de l’eau

Pour plus d’information sur les situations de sécheresse dans le département et les restrictions d’usage : http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr/.

Restrictions d'eau dans le Puy-de-Dôme

Sur le département du Puy-de-Dôme

  • Arrosage des jeunes plants ligneux (plantation de moins d’un an) et des massifs de fleurs de 10h à 18 h
  • Arrosage des jardins potagers de particuliers de 10h à 18 h,
  • Arrosage des autres espaces verts et jardins ornementaux
  • Remplissage des piscines individuelles, hors première mise en eau des bassins en construction,
  • Lavage des véhicules, hors des installations spécialisées équipées de recyclage d’eau, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires ou alimentaires) ou une obligation technique (bétonnière...) et pour les organismes liés à la sécurité
  • Arrosage des voies publiques, hors situation d’urgence justifiée notamment par un souci de salubrité publique,
  • Manœuvre des bouches/bornes incendie sauf exercices de sécurité indispensables
  • Fontaines et jets d’eau alimentés par le réseau d’eau potable sans recyclage
  • Nettoyage de bâtiments, hangars, locaux de stockage (en dehors de la nécessité de salubrité publique et pour raisons sanitaires)

Sur les bassins versants de la Sioule et la Dore :

  • Le remplissage des plans d’eau, d’étangs ou de citernes est interdit
  • Les installations classées pour la protection de l’environnement disposant d’un plan de crise validé par l’administration doivent mettre en œuvre les dispositions prévues dans ce plan
  • Tous les autres prélèvements dans le milieu naturel (cours d’eau, plans d’eau et nappes) sont interdits de 10h à 18 h, sauf :
  • Les prélèvements d’alimentation en eau potable,
  • Les prélèvements, effectués pour du maraîchage ou de l’horticulture, donnant lieu à une irrigation au goutte à goutte ou équivalent,
  • Les prélèvements effectués dans les réserves constituées (avant l’alerte),
  • Ceux indispensables à la salubrité, c’est à dire l’abreuvement du bétail et l’alimentation en eau des bassins des piscicultures,
  • Les prélèvements en cours d’eau donnant lieu à un rejet équivalent dans le même cours d’eau dans le respect des débits réservés
  • Si un tour d’eau a été organisé par bassin-versant ou sous-bassin par un groupe d’agriculteurs ou entre Associations Syndicales Autorisées avec des modalités d’organisation connues et validées au préalable par l’administration, conduisant à minima à une réduction équivalente du débit prélevé

Sur le bassin versant du Cher :

  • Il est interdit d’utiliser l’eau potable pour d’autres usages que l’alimentation en eau potable de la population, la santé, la salubrité publique et la sécurité publique.
  • L’ensemble des prélèvements est suspendu à l’exception de ceux répondant aux exigences de la santé, la salubrité publique et la sécurité civile.

Sur le même sujet

La boxe de rue initiée à Issoire (Puy-de-Dôme)

Près de chez vous

Les + Lus