La jeunesse investit la scène de la nouvelle Comédie de Saint-Etienne

Ouverture saison de la nouvelle Comédie de Saint-Etienne
Cinq créations sont présentées en ouverture de saison à la Comédie de Saint-Etienne. C'est la concrétisation d'un projet artistique initié en 2015 : de jeunes amateurs stéphanois, entourés de comédiens professionnels, interprètent des pièces de maintenant. Interviennent dans ce reportage : 1-Lorys Regesse, élève de 1ère au lycée professionnel Etienne Mimard 2-Arnaud Meunier, directeur de la Comédie de Saint-Etienne 3-Maxime Pichon, élève de 1ere au lycée professionnel Etienne Mimard - V. Diguat & A. Laurent & F. Razy

La Comédie de Saint-Etienne ouvre sa nouvelle saison, et fête son installation dans ses nouveaux murs avec trois semaines de représentations gratuites. La jeunesse est mise en avant, sur scène, avec cinq créations associant jeunes amateurs stéphanois et comédiens professionnels. Présentation.

Par Aude Henry

L'une de nos équipes de reportage de France 3 Loire a assisté à l'une des répétitions. Sur scène, et face à notre caméra, de jeunes amateurs. Des lycéens qui se destinent à des métiers de l'automobile, plutôt qu'au théâtre.
Théâtre. Ce mot n'évoquait pas grand-chose au jeune Lorys il y a deux ans de cela. Le lycéen l'avoue sans détour :  cela ne l'intéressait pas. Deux ans plus tard, le voilà sur la scène de la Comédie de Saint-Etienne. Deux ans qu'il répète, avec des comédiens professionnels dans le cadre du projet Et maintenant ? Avec ses camarades de classe, le voilà "programmé" pour l'ouverture de la saison. 

Désacraliser l'institution, l'ouvrir à tous, c'est le crédo de la Comédie depuis sa création en 1947. Et depuis 2015, un projet artistique a été initié pour se donner un petit coup de jeune. Une centaine de jeunes amateurs stéphanois participent à ce travail de création. Ils vont interpréter cinq pièces de théâtre sur la base de cinq textes écrits pour leur parler. Des textes qui questionnent la jeunesse, sur des thêmes qui préoccupent ces jeunes comme la violence, la religion, le rapport à l'image.

Et cela fonctionne, comme le laisse entendre Maxime Pichon. "A force de les répéter, on arrive à comprendre les choses", nous confie cet élève de 1ère au lycée professionnel Etienne Mimard.
Ce mardi 26 septembre, ce sera la levée de rideau. La concrétisation de deux ans de travail. Le début de la fête avec trois semaines de représentations gratuites, en ouverture de saison de la Comédie de Saint-Etienne.



Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

Réactions sur les chiffres de la délinquance à Grenoble

Près de chez vous

Les + Lus