Ligue 1 - Coup d'arrêt pour Saint-Etienne à Troyes

© MAXPPP - Philippe Vacher
© MAXPPP - Philippe Vacher

Saint-Etienne, qui avait la possibilité de monter sur le podium de la Ligue 1 en cas de victoire, s'est pris les pieds dans le tapis à Troyes, subissant une défaite inattendue (2-1), malgré 50 minutes de jeu à onze contre dix.

Par AFP

Pour l'Estac, qui intègre la première partie de tableau, c'est une deuxième victoire acquise en infériorité numérique après celle à Metz (0-1). C'est aussi un premier succès à domicile cette saison qui pourrait servir de déclic.

La première demi-heure était assez équilibré avec une possession plutôt stéphanoise mais quelques escarmouches troyennes. Une tête de Hérelle passait de peu à côté du but de Ruffier (9e) et une frappe de l'attaquant coréen Suk (17e) était repoussée par le gardien stéphanois. Les Verts se montraient enfin dangereux. C'était au tour de Samassa de se détendre sur une tentative de Pajot (22e) avant que Bamba ne se procure la meilleure occasion.
Sur un ballon perdu d'Azamoum, l'attaquant stéphanois, en très bonne position, se précipitait et ne cadrait pas son tir (27e).
L'exclusion d'Azamoum pour un tacle trop appuyé sur Cabella (33e) semblait pouvoir offrir davantage de possibilités aux Verts, mais l'Estac contre toute attente trouvait la faille sur une merveille de contre de Grandsir qui se jouait de Théophile Catherine puis Perrin pour servir Pelé seul au deuxième poteau (1-0, 41e).
Les Verts revenaient avec d'autres intentions après la pause et, en mettant plus de rythme, obtenaient rapidement l'égalisation signée Hernani d'une frappe sèche du gauche après un centre en retrait de Cabella (53e). Mais Troyes ne lâchait rien et Khaoui redonnait l'avantage d'un maître coup-franc du gauche à 18 mètres (2-1, 57e).

Par la suite, l'ASSE, en manque d'inspiration offensive, butait sur une défense auboise parfaitement organisée et solidaire. Samassa sortait l'arrêt qu'il fallait sur une tête à bout portant de Soderlund, entré à la pause (67e). En fin de match, le buteur stéphanois Hernani était à son tour exclu (84e) et les Verts finissaient par capituler devant une accrocheuse équipe troyenne.

Sur le même sujet

Mélenchon à Grenoble

Près de chez vous

Les + Lus