Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Saint-Etienne : l'agriculteur condamné à 2 mois de prison avec sursis pour violence va faire appel

Antoine Pugnet a été condamné à 2 mois de prison avec sursis pour violence volontaire sur un chasseur. L'homme estimait que le paysan lui avait foncé dessus avec son tracteur. Le jugement du tribunal correctionnnel va très au-delà des réquisitions du parquet. L'agriculteur va faire appel.

Par Christian Conxicoeur

C'est un jugement qui a du mal à passer chez le principal intéressé : le tribunal correctionnel de Saint-Etienne a condamné le 1er mars Antoine Pugnet à deux mois de prison avec sursis, pour avoir dirigé son tracteur sur un chasseur lors d'une battue au renard.

L'agriculteur comparaissait le 1er février devant le tribunal correctionnel de la Loire pour "violence volontaire avec arme n'ayant pas entraîné d'ITT" (incapacité temporaire de travail). Il aurait agressé avec son tracteur un chasseur qui participait à une battue administrative en lui "fonçant dessus". Le chasseur se serait senti "attaqué". Les faits remontent à juin 2015. La plainte avait été déposée par un habitant du village.


Un peine bien au-delà des réquisitions

A l'audience, le parquet n'avait requis qu'une peine d'amende de 1500 euros, dont 700 euros avec sursis. Le tribunal est donc allé largement au-delà
des réquisitions, Antoine Pugnet faisant savoir par l'entremise de son avocat qu'il allait faire appel.

Voir ci-dessous le reportage diffusé le 31 janvier 2017, la veille de la comparution d'Antoine Pugnet, devant le tribunal correctionnel de Saint-Etienne. (Reportage Valérie Benais et Laure Crozat, montage Claire Thomas)
Un agriculteur poursuivi pour avoir utilisé son tracteur contre un chasseur

 

Sur le même sujet

REPLAY. Dimanche en politique - Alpes : 2017, la fin d'une assemblée bipolaire ?

Près de chez vous

Les + Lus