Manif au sommet pour préserver la montagne des Vans à Chamrousse

Une vingtaine d'associations se réunissent pour lancer une manifestation originale, ce dimanche 13 mars: le rendez-vous est donné au sommet de la montagne des Vans, pour protester contre le projet d'extension du domaine skiable de Chamrousse.

Par Renaud Gardette

Le vallon des Vans, c'est aujourd'hui, pour les associations environnementales, une combe d'altitude vierge où la nature est reine, avec bouquetins, chamois, marmottes, et autres fleurs rares. A son pied se trouve une zone humide, d'une grande richesse de biodiversité. La municipalité de Chamrousse souhaite étendre son domaine skiable dans ce site. Les premières études devraient être lancées cet hiver, mais les associations s’opposent à la destruction du site classé Natura 2000.

Ne pas se faire piquer nos clients


Pour le maire de Chamrousse, Philippe Cordon, le projet s'inscrit dans le cadre d'une requalification de la station, avec au besoin, des mesures compensatoires, éventuellement sur d'autres communes du massif de Belledonne.

Un deuxième obstacle pourrait entraver la volonté du maire de Chamrousse : l'installation d'un Parc naturel régional de Belledonne, un projet engagé depuis plusieurs années. "Gouverner c’est prévoir, la station a besoin de grandir, l’histoire veut qu’on équipe les Vans", soutient Philippe Cordon, pour qui Chamrousse doit s'étendre pour "ne pas se faire piquer nos clients par les voisins".

L'immunité contre le réchauffement climatique n'existe pas


Ce dimanche, des centaines d'opposants sont donc attendus à 2248 mètres d'altitude, avec raquettes et skis aux pieds, pour défendre leur vision de la montagne. Leur communiqué précise : "ces sites vierges sont les atouts garants d'un tourisme durable et 4 saisons. Y lâcher les bulldozers, planter pylônes et canons serait un véritable gâchis. Continuer à équiper la montagne comme dans les années 70 est un non-sens, c'est continuer de croire que le ski industriel est le seul avenir économique de nos montagnes."

Un espace naturel exceptionnel

De nombreuse espèces végétales et animales ont été inventoriées : l’Androsace vandelii, emblématique des hautes montagnes, le bouquetin des Alpes, l'aigle royal ou encore le lagopède alpin. Un éventuel déclassement du site rencontrerait l'opposition des associations environnementales.

Plus de 200 personnes ont déclaré sur les réseaux sociaux qu'elles participeraient à la manifestation de dimanche, qui devrait prendre la forme d'un coeur géant sur la neige.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Mélenchon à Grenoble

Près de chez vous

Les + Lus