Une manifestation à Grenoble après l'interpellation de trois Compagnons d'Emmaüs sans papiers

La communauté d'Emmaüs est choquée depuis l'interpellation de trois de ses "Compagons" à La Mûre. Ces derniers, sans papiers, sont accusés par les gendarmes de travai dissimulés et sont visés par une OQTF.

Intervenants: Jean-Pierre Polidori, Référent Emmaüs Grenoble; Mélanie Roudaut, Responsable Emmaüs de St-Etienne et sa région (42)
"Nous sommes tous migrants !" Ce sont ces mots que les manifestants scandaient, ce vendredi matin, devant la préfecture de l'Isère, à Grenoble.

Le rassemblement s'est tenu en réaction à un contrôle de gendarmerie musclé, jeudi dernier. Cette "descente" dans la communauté Emmaüs de La Mûre en Isere. Raison évoquée par les forces de l'ordre : la traque au travail dissimulé. Trois sans-papiers sont arrêtés et écopent, après un interrogatoire, à une obligation de quitter le territoire français. 

On a rempli un minibus est on est là


Les responsables dénoncent une imposture : "On peut pas laisser des choses comme ça se faire, on a un agrément qui reconnaît notre existence à travers du statut Oacas." plaide Mélanie Roudaut, responsable Emmaüs de Saint-Etienne et sa région. "On a rempli un minibus est on est là."

Le cabinet du prefet s'est en tout cas engagé a ne pas faire appliquer les OQTF dans l'immediat. Un sursis qui permettra a l'association de faire les recours en vigueur par voie de justice.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société sans papiers justice
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter