La ministre du Travail pousse la porte de TRI Rhône-Alpes, une structure d'Emmaüs en Isère

La ministre du Travail en visite à Tri Rhône-Alpes / © Cédric Picaud
La ministre du Travail en visite à Tri Rhône-Alpes / © Cédric Picaud

TRI Rhône-Alpes est spécialisé dans le traitement des déchets électriques et électroniques et enlève ainsi une belle épine du pied des entreprises et collectivités de la région. Mieux que cela, c'est une entreprise "insérante", d'où la viste de Myriam El Khomri, ce vendredi 18 septembre. 

Par Franck Grassaud

Avec plus de 400 tonnes de matériels collectées par an, TRI RA est un acteur du recyclage reconnu. Basé à Pont-Evêque, dans le Nord-Isère, la structure traite et valorise les déchets liés au multimédia et à l'informatique. Une filière qui a longtemps manqué d'acteurs. 

Il y a une quinzaine d'années, Emmaüs Bourgoin-Jallieu était souvent sollicité par les entreprises pour récupérer ce type de matériel. Mais l'association ne pouvait satisfaire la demande croissante. C'est ainsi que TRI Rhône-Alpes est né. Avec la branche insertion d'Emmaüs France, -les Ateliers du Bocage-, Emmaüs Bourgoin a carrément créé une SARL, qui ne touche donc pas de subventions. 

Une société différente puisqu'elle offre la possibilité à des personnes éloignées du milieu professionnel, de retrouver un emploi. La dizaine de salariés que compte TRI RA ont été embauchés en contrats aidés et sont aujourd'hui en contrat indéterminé. 

Interview
Interview Myriam El Khomri, ministre

Évidemment au fil du temps, la concurrence s'est développée, et le traitement n'a plus rapporté suffisamment à la structure. Du coup, elle a misé sur le réemploi du matériel collecté, après réparation, avec désormais trois points de vente en région Rhône-Alpes, ainsi qu'un site de vente en ligne.

Reportage
Reportage TRI Rhône-Alpes

Parallèlement, TRI RA propose de la formation aux usages numériques et informatiques, au cœur d'un Cyber Café Social, à Pont-Evêque. Ces ateliers-formations, prennent aussi forme hors les murs via des "actions nom@des" et un Atelier Mobile Informatique des Villages (l'A.M.I) qui va à la rencontre de publics éloignés socialement et géographiquement de l'usage numérique. Un FabLab, laboratoire ouvert au grand public pour fabriquer des objets à partir d'outils et méthodes numériques, a aussi ouvert sur le site de la société. 


Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS LEGISLATIVES 2017 SUR FRANCE INFO

JS enfants découvrent anciens thermes Aix-les-B.

Près de chez vous

Les + Lus