La première épicerie en vrac à Grenoble

Elle a ouvert lundi 12 septembre et n'a pas désempli. Comme Nantes et Aix-les-Bains, Grenoble a désormais son épicerie "zéro déchets". Un mode de consommation très ancien, plus écologique et plus responsable. 

Par France 3 Alpes

Pas mal de grands magasins bio comme Satoriz ou la Vie Claire proposent déjà des rayons de produits vendus à la pesée. Certains hypermarchés organisent des opérations du même type. Une cinquantaine d'épicerie en vrac a ainsi déjà ouvert en France, à Nantes ou à Aix-les-Bains par exemple. C'est chose faite aussi à Grenoble. 

La Bonne Pioche a ouvert lundi 12 septembre rue Condillac. Une journée d'ouverture encourageante, car la boutique n'a pas désempli. Derrière la caisse et auprès des clients, deux jeunes filles. Bertile Lecomte et Céline Perron se sont rencontrées il y a un an, alors qu'elles étaient conseillères en entreprise. A présent ce sont elles les chefs d'entreprise!

"Le zéro déchets, c'est une démarche globale" explique Bertile Lecomte, "ça passe par refuser le ticket de caisse ou apporter son sac de tissu pour faire ses courses, c'est anti-gaspillage et responsable. 

"Le zéro déchets c'est pas de déchets qui atterrissent dans la poubelle, même la poubelle de recyclage"







Les tablettes de chocolats, les pâtes au oeufs, et même les biscuits apéritifs... Tout est vendu en vrac. Pas d'emballages, c'est le client qui amène son contenant, bouteilles en verre, boites en plastique.

"J'ai pris ce qui me tombait sous la main, des tupperware, des bouteilles pour les liquides je sais que j'ai des vieux bocaux de confiture, de moutarde... quelque chose de classique que je vais réutiliser ici" raconte Clara, une jeune étudiante. 

Si vous n'avez pas prévu, pas de panique, l'épicerie propose des bocaux et des sacs en papier. Et puis en bonnes épicières, Bertile et Céline vous conseillent et vous expliquent la marche à suivre. Par exemple, il faut peser son contenant et noter son poids sur une étiquette pour que l'on fasse la soustraction à la caisse. 

La Bonne Pioche ne propose pas forcément du bio, mais du local. Le savon est de Vaulnavey-le haut, le miel de Saint-Christophe-en-Oisans. La bière est pressée à Autrans... Pas tout à fait évident pour les fournisseurs d'accepter les consignes et de vendre sans emballages, mais les filles ont su négocier et convaincre.  

Si partout en France, le "sans emballage" séduit, c'est aussi que le client achète ce dont il a besoin, et pas plus. Moins de gaspillage, un panier mieux géré et plus économique à produit égal...

A Grenoble, La Bonne Pioche projette d'ouvrir un espace café-déjeuner courant octobre. 

Soirée d'inauguration le jeudi 13 octobre, avec des dégustations au programme. 


Reportage Céline Aubert, Gilles Ragris, Pierre Maillard:
L'épicerie zéro emballage
Intervenants: Clara Blain, Etudiante; Bertile Lecomte, Co-créatrice de La Bonne Pioche; Jean-Sébastien Stoll, Etudiant



Sur le même sujet

Ain: Annulation du Ragnard Rock Festival

Près de chez vous

Les + Lus