Assises du Puy-de-Dôme : le père du bébé secoué condamné à 10 ans de prison ferme

10 ans de prison ferme et 7 ans de suivi socio-judiciaire pour le père qui a secoué son bébé, de trois mois, en juillet 2012. / © Aurélie Albert/France 3 Auvergne
10 ans de prison ferme et 7 ans de suivi socio-judiciaire pour le père qui a secoué son bébé, de trois mois, en juillet 2012. / © Aurélie Albert/France 3 Auvergne

Un père a été condamné à 10 ans d'emprisonnement et 7 ans de suivi socio-judiciaire pour avoir secoué, en juillet 2012, son nourrisson âgé de trois mois. Une décision rendue par la Cour d'assises de Riom. Aujourd'hui âgé de cinq ans, le jeune garçon conserve de lourdes séquelles. 

Par D.Cros

Le verdict a été rendu, vendredi 19 mai, un peu avant 17 heures. Pour avoir secoué son bébé, le père a été condamné à 10 ans d'emprisonnement et 7 ans de suivi socio-judiciaire par la Cour d’assises de Riom. Il s'est également vu retirer l'autorité parentale. En cas de non-respect de cette condamnation, il écopera de deux ans de prison supplémentaires.

Les faits remontent au 24 juillet 2012. Excédé par les pleurs de son enfant, il l’aurait violemment secoué. Un geste qui a provoqué chez le nourrisson de trois mois des lésions irréversibles. Aujourd'hui âgé de cinq ans, l'enfant souffre d’un handicap mental et physique.

Durant l'audience, l'accusé de 30 ans a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Il a également déclaré qu'il aurait dû demander de l'aide.

Vendredi matin, la cour a entendu les experts psychologues sur la personnalité de l'accusé. L’avocat général avait requis 10 ans de réclusion criminelle, avec un suivi socio-judicaire pendant 7 ans. Il avait également demandé une interdiction des droits civils et familiaux pendant trois ans ainsi qu’un retrait de l’autorité parentale.
Assises du Puy-de-Dôme : le père du bébé secoué condamné à 10 ans de prison ferme
Un père a été condamné à 10 ans d'emprisonnement et 7 ans de suivi socio-judiciaire pour avoir secoué, en juillet 2012, son nourrisson âgé de trois mois. Une décision rendue par la Cour d'assises de Riom. Aujourd'hui âgé de cinq ans, le jeune garçon conserve de lourdes séquelles. Intervenants : Estelle Mayet Avocate de la partie civile et Caroline Hussard Avocate de la défense  - France 3 Auvergne - Aurélie Albert, Pascale Félix et Patricia Raclet

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Images de l'incendie à Chambod (Ain)

Près de chez vous

Les + Lus