Balades photographiques dans Clermont-Ferrand avec Les Sténopédies

"le songe des rives" de Christian Poncet est proposé dans le cadre des Sténopédies à Clermont-Ferrand jusqu'au 4 novembre. / © France 3 Auvergne
"le songe des rives" de Christian Poncet est proposé dans le cadre des Sténopédies à Clermont-Ferrand jusqu'au 4 novembre. / © France 3 Auvergne

Jusqu'au 4 novembre, l'association clermontoise Sténopé organise le festival Les Sténopédies qui regroupe les travaux de 9 photographes sélectionnés parmi 67 candidats venus de toute la France.

Par Aurélie Albert

Une programmation qui nous emmène à travers différents lieux de Clermont-Ferrand mais aussi à travers le temps.
A la chapelle de l’hôpital général, on se fait happer par des regards. Ceux des ouvriers de l’usine Pechiney, en Haute-Garonne, fermée brutalement en 2001.  « L’idée, c’est que le regard se porte sur le spectateur, c’est un double regard celui que moi je porte sur eux et que eux porteraient sur les spectateurs, explique Richard Forestier, le photographe. Il y a un regard assez fort et avec une sorte d’aplomb sur le spectateur, c’est ça que je voulais créer. Une émotion qui a un jeu de regard entre les gens photographiés et les gens qui regardent les photographies »

On continue notre balade à travers cette programmation dictée par l'originalité de la démarche proposée par l'association clermontoise Sténopé qui organise le festival Les Sténopédies qui regroupe les travaux de 9 photographes sélectionnés parmi 67 candidats venus de toute la France.

Dans les photographies de Christian Poncet ce sont des paysages fantomatiques qui se dessinent, où la réalité s’efface petit à petit pour laisser place à une image plus fantastique. « C’est vrai que dans une photo on a beaucoup trop d’informations et aujourd’hui beaucoup de précisions avec le numérique. Inconsciemment j’aimerais me rapprocher du dessin et de la peinture », évoque le photographe.

Les Sténopédies, c’est jusqu’au 4 novembre à Clermont-Ferrand.

Balades photographiques dans Clermont-Ferrand avec Les Sténopédies
C’est dans le parc du Livradois-Forez que Felix de Malleray a choisi de s’installer. Cet ancien photographe de presse parisien a choisi de changer de vie. Il explique pourquoi il a décidé de quitter la capitale pour la quiétude auvergnate. Intervenants : Richard Forestier Photographe "Le travail dévisagé" ; Christian Poncet Photographe "Le songe des rives" ; Benoît Capponi Photographe "Mouvements" - Reportage : Richard beaune, Claude Fallas et Magali Canuto

 

Sur le même sujet

Balades photographiques dans Clermont-Ferrand avec Les Sténopédies

Près de chez vous

Les + Lus