Coupe d’Europe de rugby : l’ASM pressée d’en découdre avec le Leinster

L'ASM se prépare à affronter le Leinster en demi-finale de la Coupe d'Europe de rugby
Les joueurs de l'ASM sont impatients d'affronter les Irlandais du Leinster.  - Equipe : Christophe Jouvante, Bruno Livertoux et Magalie Canuto

L’ASM affrontera dimanche 23 avril à Lyon l’équipe irlandaise du Leinster en demi-finale de la coupe d’Europe de rugby. Les joueurs sont impatients de disputer ce  match couperet déterminant. 

Par Virginie Cooke

A quelques jours de la demi-finale de la coupe d’Europe de rugby, les joueurs de l’ASM se préparent à affronter les irlandais du Leinster. L'équipe auvergnate est concentrée et impatiente. 

Certains joueurs sont encore incertains comme Benjamin Kayser. Mais le directeur sportif de l’ASM, Franck Azéma est confiant : « on a fait tout notre maximum pour pouvoir aménager les joueurs, les mettre dans les meilleures conditions possible ces dernières semaines, sur l’ensemble de la saison aussi. Et aussi tenir le groupe en haleine, et surtout avoir j’espère dimanche un maximum de fraicheur ».


Franck Azéma, l’entraîneur de l'ASM est confiant avant le choc contre le Leinster, dimanche 23 avril à Lyon / © N. Hugot
Franck Azéma, l’entraîneur de l'ASM est confiant avant le choc contre le Leinster, dimanche 23 avril à Lyon / © N. Hugot


« Une impatience plus qu’une pression négative » 


Les joueurs de l’ASM sont impatients de disputer ce match couperet si important. C’est le cas de Rémi Lamerat, trois quart centre de l’ASM Clermont Auvergne :  « on va essayer de s’appuyer sur la certitude et la confiance que l’on a acquis tout au fil de la saison. Forcément il y a toujours des points à étudier, à travailler par rapport à l’adversaire mais je sens vraiment dans le groupe une osmose, un plaisir monter et une impatience plus qu’une pression négative du match couperet ». 

Leinster, un adversaire coriace 



Mais Leinster ne sera pas une équipe facile à vaincre. L’ASM a perdu deux fois contre l’équipe irlandaise en Coupe d’Europe, en 2010 et en 2012.  Les joueurs auvergnats ne prennent pas cet adversaire à la légère.

«  C’est un gros combat car c’est une très organisée que ce soit défensivement ou offensivement. Une fois qu’elle tient le ballon elle est capable de le garder de nombreux temps de jeu, 15-20 temps de jeu. Généralement, elle use ses adversaires », raconte Damien Chouly, le capitaine de l’ASM Clermont Auvergne.

L'ASM est la seule des quatre dernières équipes en course à ne pas avoir touché la Coupe d'Europe.

Sur le même sujet

Situation alarmante au glacier d'Argentière

Près de chez vous

Les + Lus